Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 15:03

 

 

Le Monde.fr avec AFP | 11.12.2012 à 08h00 • Mis à jour le 11.12.2012 à 11h15

Le juge des référés du tribunal de grande instance de Saint-Nazaire a autorisé mardi 11 décembre le préfet de Loire-Atlantique à "solliciter les forces de l'ordre pour démolir les constructions qu'il juge illicites" à Notre-Dame-des-Landes, a indiqué Me Erwan Lemoigne, avocat de l'association des opposants au projet d'aéroport.

Ces cabanes étaient devenues le symbole de la lutte contre la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, au nord de Nantes. Les opposants, dont certains étaient installés sur les lieux depuis plusieurs années, avaient construit ces habitations sommaires lors d'une manifestation le 17 novembre.

Lors de l'audience du 4 décembre, la préfecture de Loire-Atlantique a réclamé la démolition, sous quarante-huit heures, des nouvelles cabanes. Mais la préfecture a adressé sa demande à l'attention des anciens propriétaires du terrain, expropriés : depuis le 23 novembre, c'est le groupe Vinci, concessionnaire de l'aéroport, qui en est devenu propriétaire.

Le juge, qui statuait en référé, avait pris tous les intervenants de court lors de l'audience en se donnant une semaine pour réfléchir. Les opposants organisaient à 10 h 30 une conférence de presse au tribunal pour annoncer l'ordonnance du juge, qui devait être signifiée aux avocats par voie écrite.

 

PAS DE "REMISE EN CAUSE"

Installées le 17 novembre sur le site du futur aéroport lors d'une importante manifestation d'opposants, ces "cabanes", bâties sans permis de construire, sont devenues un symbole de la lutte des anti-aéroport. Depuis la mi-octobre, une campagne d'expulsions des squatteurs installés sur la zone, et de démolitions de fermes et cabanes qu'ils occupaient, se poursuit à l'aide d'importants effectifs de forces de l'ordre qui tentent de mettre un terme à ce qui est devenu, selon les opposants installés sur place, un des "plus grands squats à ciel ouvert d'Europe".

Sur le site du futur aéroport "Grand Ouest", qui doit en 2017 remplacer l'actuel aéroport de Nantes, les centaines de militants anti-capitalistes sont soutenus par les opposants historiques issus des milieux agricoles, mais aussi des militants écologistes ou encore du Parti de gauche. Dans ce secteur très surveillé, en raison de la violence des affrontements entre opposants et forces de l'ordre, la préfecture de Loire-Atlantique a interdit le transport de carburant ou d'explosifs, y compris fusées de détresse ou feux d'artifices, ainsi que le transport de matériaux pour empêcher la poursuite de la construction des "cabanes".

Pour tenter de déminer le sujet qui a tourné au niveau national à la polémique, le gouvernement a repoussé de six mois le défrichage prévu initialement en janvier 2013 et créé une commission de dialogue. Mais la ministre de l'écologie, Delphine Batho, rappelait dès lundi matin que cette commission n'a pas pour objet la "remise en cause du projet" d'aéroport.

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22