Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 14:02

Marche Internationale des Indignés d’Europe   

Compte-rendu
 
Réunion autour de l’action : La Marche Internationale des Indignés d’Europe
 
Namur, le samedi 30 juillet 2011
 
La réunion portera principalement sur le plan d’action à mettre en place. Ce dernier se décline à priori en 3 phases temporelles :
 
1) Avant l’arrivée des marcheurs (1/8/11 au 17/9/11)
 
2) Après l’arrivée des marcheurs (18/9/11 au 14/10/11)
 
3) 15 octobre 2011
  
 
Questions traitées :
 
 
1. Le mouvement doit-il s’internationaliser ou s’ancrer au niveau local ?
 
Le mouvement est en premier lieu local, pour autant la multiplication des initiatives lui donne une ampleur internationale. Les problèmes économiques, sociaux, juridiques et culturels sont définis institutionnellement et ont une incidence au niveau international. Ce qui motive par conséquent chacun d’entre nous ne peut avoir de sens qu’internationallement. 
 
Nous sommes malgré tout conscients que des dérives peuvent naître du fait d’une structuration internationale du mouvement et de sa représentativité auprès du grand public. Il faut rappeler que les Indignés en présence ne représentent qu’eux-mêmes en tant qu’individu et non l’ensemble des initiatives nationales desquelles ils proviennent.
 
D’autres mouvements d’action existent dont le travail n’est pas négligeable, ils ont chacun leurs modes d’interventions, leurs communications, leurs identités, et leurs structures internes. En exemple nous pensons notamment aux syndicats, et aux ONG.
 
Est-il envisageable que ces groupes rejoignent notre mouvement ? Non, la réponse est claire : C’est en tant qu’individu que chaque personne prend part aux mouvements. 
 
 
2. Stratégie
 
Disperser au maximum les points d’entrée sur le territoire Belge. La centralisation est de fait une grande fragilité (il suffit d’imaginer que telles ou telles localisations frontalières soient bloqués pour qu’en une seule fois les marcheurs soient refoulés).
 
 
3. Coordination des marches
 
Il semblerait que cette question soit ouverte partout en Europe. Les marcheurs toulousins sont en route depuis plus d’une semaine. Des Espagnols ont quitté Madrid et bientôt Barcelone. Contrairement au Français, ces derniers ne pourront pas arriver le 17/9, ils proposent donc de multiplier les marches pour couvrir des territoires plus étendus, atteindre d’autres villes et finalement converger vers Paris le 17/9 puis, tous ensemble, partir vers Bruxelles pour rejoindre les autres citoyens déjà sur place.  Les Italiens ont dans l’idée de quitter la Sicile vers Rome et d’envoyer par la suite une délégation vers Bruxelles. Les Hollandais comptent ralier Bruxelles en vélo. Certains allemands prévoient de rejoindre la capitale européenne en voiture, en train, ou en car.
 
Suite à ces observations, nous rappelons l’importance de décentraliser les parcours de marches et de multiplier les modes d’arrivées pour éviter des blocages éventuels et les refoulements qui pourraient s’en suivre. 
 
Importance également de créer des contacts directs entre les différentes marches et les différentes villes actives dans les mouvements.
 
Importance enfin de demander aux marcheurs leurs intentions pour le 15 octobre: actions auprès des institutions, campements, manifestations, communications etc…
 
 
Pour cela à partir de la situation bruxelloise:
 
a- travail sur l’accueil 
“Comment s’organiser pour les accueillir ?” 
 
·      Logement (squats, places, parcs, cought surfing)
 
·      Décentraliser l’occupation de la ville et occuper le territoire bruxellois dans son ensemble (différentes Assemblées Populaires déjà actives dans les quartiers de la ville).
 
·      S’inspirer de l’expérience de Madrid en installant des points d’accueil sur la périphérie de la ville.
 
·      Prévoir des points de santé (pour soigner les marcheurs), les accès à l’eau, l’hygiène.
 
·      Prévenir les autorités et tenter d’obtenir des autorisations
 
·      Créer des groupes de travail dans chaque ville en Belgique avec des porte-paroles qui puissent se réunir chaque semaine et travailler plus efficacement.
 
 
b- concernant les marches
 
    Envoi d’éclaireurs vers les différentes marches. Il s’agit de privilégier, dans la mesure du possible, l’information physique à l’information virtuelle de façon à donner de la consistance à ces déplacements.
 
    Envoyer également des facteurs vers les marches pour s’informer de leurs intentions, et en échange les informer de ce que nous avons préparé.
 
 
4. Les différents marches déjà identifiées
 
4 marches ont commencé à partir des villes suivantes : 
 
·               Madrid
·               Barcelone
·               Toulouse
·               Italie
 
Et 6 marches supplémentaires se préparent : 
 
·               Lisbonne
·               Vienne
·               London
·               Amsterdam
·               Berlin
                Maastricht (mois d’août)
                Grèce (la Marcha Sparta)
 
 
5. Groupes de travail (exemples de No Border) – 
(chacun des participants est amené à travailler dans chacun d’eux à tour de rôle)
 
Communication
Internet
Logistique
Cuisine
Traduction
Calendrier
Santé
Juridiction
Finance
Coordination
Accueil
Actions
Mobilisation (inciter le grand public à rejoindre le mouvement)
 
Pour permettre aux groupes de travail de travailler ensemble, une proposition a été faite de composer des groupes de travail effectifs, en regroupant les groupes listés ci-dessus sous la forme de groupe plus généraux : communication, logistique, action.
 
 
6-Intervention de Damien de Maastricht :
 
·      Qui déplore la qualité du déroulement de la réunion (attente de 45 minutes avant de pouvoir prendre la parole). 
 
·      Signale qu’il est primordial de monter un campement centralisé à Bruxelles (un espace d’échanges et de débats), tout en envisageant des logements alternatifs, décentralisés dans les quartiers (squats, campements secondaires, hotels, auberges de jeunesse, cough surfing, …) comme plan B, C, …

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les marches des indignés vers Bruxelles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22