Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 18:03

Les Indignés de Madrid solidaires des expulsés

Enfants de la crise 7/9 | A Madrid, le mouvement contestataire prend la défense des victimes du surendettement

tdg.ch - Cécile Thibaud | 27.12.2011 | 15:43

 

«Voisin, réveille-toi! On expulse à côté de chez toi!» Feli Velazquez, cheveux blancs et mèche rose, scande des slogans face au cordon de police qui barre la rue, au cœur de Leganés, une banlieue populaire de Madrid. Ce matin de décembre, elle est arrivée de bonne heure à avec un groupe de la plate-forme de soutien aux victimes du crédit (PAH en espagnol): Elle est venue défendre Antonio, un ouvrier de la construction qui ne peut plus faire face aux remboursements de son prêt immobilier.

Depuis la naissance du mouvement des Indignés, en mai dernier, les actions de soutien aux familles surendettées ont pris de l’ampleur. «Cet appartement a été vendu une fortune à une époque où les banques distribuaient les crédits sans y regarder de trop près, s’insurge Feli. Et maintenant, ce sont les naïfs qu’on a piégés qui paient les pots cassés.»

Comme Antonio, qui attend, silencieux, au milieu d’amis et de militants venus l’entourer. Aujourd’hui, c’est le rêve de cet homme, arrivé de Guinée-Bissau en 2000 qui s’envole. Il a acheté l’appartement 220 000 euros en 2006 quand le travail était facile. La banque lui proposait un crédit total. Il avait signé sans savoir. Et sans comprendre comment, six mois plus tard, ses mensualités sont passées à 1700 euros. Impossible de faire face aux échéances, impossible de renégocier le crédit, la banque, inflexible, préfère demander la saisie.

«Le plus scandaleux, signale Chema Ruiz, le porte-parole de PAH à Madrid, c’est que, malgré l’expulsion, la banque va continuer de réclamer de l’argent. Au prétexte que le crédit a été signé pour une valeur supérieure à celle du logement aujourd’hui, en pleine crise…» C’est pour y mettre fin que la PAH a lancé une initiative pour changer la loi, afin que la saisie d’un appartement entraîne l’annulation du crédit restant: «Si la banque a pris des risques en acceptant un crédit insoutenable, c’est à elle d’assumer les conséquences de sa conduite téméraire, pas à celui qu’elle dépouille.»

A 10 h précises, l’huissier arrive avec un serrurier, encadré par la police, conspué par la foule. Il monte à l’appartement, où l’attendent des militants qui tentent de négocier un délai pour Antonio. Sans succès. Chargé de quelques sacs et valises, Antonio redescend peu après avec l’huissier. Sonné. Ce soir, il dormira chez des amis.

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22