Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 13:33

 

Source : www.agoravox.fr


 

Le revenu universel est inévitable

 

 

 

 

Tout dans notre société est basé sur le travail. La révolution industrielle a rendu nécéssaire le fait d'ériger le travail en valeur. De fait, le travail est inconsciemment devenu la valeur première de la société. Le pire qui peut arriver à un individu est d'être "chomeur". On tolère la réussite à condition qu'elle soit basée sur un "dur travail". Inversement on n'aime pas la réussite facile d'un individu quand bien même celui-ci a du talent. Au XXIème siècle notre société va devoir se débarasser de la valeur travail et la remplacer par la valeur connaissance. Une révolution qui nécéssite l'adoption d'un revenu universel.

La société post-industrielle est différente. En favorisant un renouvellement technologique continu et extrême, elle ne permettra plus jamais à tous de travailler. Ceci devrait déja être apparent au travers de nos taux de chomages qui ne sont en réalité que peu liés à la crise. Les révolutions liées à l'informatique et l'internet ont permis d'énormes gains de productivité. Ces révolutions n'ont pas supprimé les emplois les plus bas de gamme mais ont au contraire détruit des emplois intermédiaire (secrétariat, employé administratif). Elles ont créé inversement des emplois très qualifiés en nombre important mais négligeable en rapport de ce qui a été détruit.

Toutes les études économiques constatent ainsi une polarisation des emplois. D'un coté les emplois "bas de gamme" ne nécéssitant quasiment aucune qualification et de l'autre des emplois très qualifiés. Les emplois intermédiaires nécéssitant une petite qualiffication intellectuelle mais pas très importante sont eux détruits à grande vitesse. La société ne parvient pas à s'adapter à cette donne.

ADVERTISEMENT

Les emplois bas de gamme ont été paradoxalement protégés pour de nombreuses raisons :

  • Leur faible coût comparé au coût d'automatisation (ménage).
  • Leur délocalisabilité.
  • Un frein politique à la mise en place. (Caisses réelement automatiques et sans scanner, échange de documents informatisés lisibles et non de vulgaires PDF).

Ceci est en train de changer pour de nombreuses raisons. La premiére étant la baisse de coûts de certaines technologies qui rend certains remplacements envisageables. La seconde est la relocalisation de l'activité en occident suite à la hausse des coûts en asie. Parfois l'automatisation a lieu en asie comme c'est le cas en ce moment chez Foxconn. C'est le cas pour les activités très polluantes (électronique). Cette relocalisation s'accompagne d'une automatisation énorme qui fait que l'usine relocalisée crée très peu d'emplois. Les freins politiques quant à eux finiront par céder.

Voici les emplois qui vont disparaitre en quasi totalité :

  • Facteur / Employé des postes
  • Saisie informatique que ce soit lié à la comptabilité ou à d'autres activités.
  • Caissière de supermarché.
  • Femme de ménage (des premières générations de robots sont déja disponibles, ils vont s'améliorer).
  • Des centaines de milliers d'emplois dans le commerce de proximité. (e-Commerce).
  • Convoyeurs de fonds : Le remplacement des billets par un support sous forme de carte à puce est techniquement possible et fiable.
  • Employés administratif que ce soit au secrétariat ou au contrôle de gestion. La plupart de ces activités vont pouvoir être en grande partie automatisées.
  • Chauffeur routier : Si les techniques développées par Google autour de la Google Car tiennent leur promesses nous auront des voitures à conduite entiérement automatique d'ici à 2020. Le fait de supprimer le besoin bien humain de "pause" en fait une killer-app pour le transport de personnes ou de marchandises.
  • Militaire : La plupart des missions de combat sont aujourd'hui mieux accomplies par des drones ou des robots que par des humains. Cette tendance va s'amplifier.

Le progrès technique crée bien sur de nouvelles activités et de nouveaux emplois. Mais les employés de google et de facebook tiendraient tous rassemblés à l'intérieur de Bercy là où les anciennes activités industrielles créaient des emplois par centaines de milliers lorsqu'il s'agissait d'inonder le monde.

Même en élevant le niveau de l'éducation et en y incluant des cours d'algorithmique et de programmation dès le primaire (ce qui reste une nécéssité absolue, ne pas connaitre les bases de la programmation est aujoutd'hui aussi grave que de ne pas savoir compter), il ne sera pas possible d'offrir du travail à l'intégralité de la population. En réalité il est même fort probable que le taux de chômage se mette à avoisiner les 50% dans les 30 années à venir. C'est un changement radical qu'il est nécéssaire d'anticiper afin que la société puisse s'y adapter.

Refuser le progrès technique n'est pas une option valable. Cette option a été choisie par la Chine à une époque où elle dominait le monde et où ses élites n'ont pas voulu d'un embryon de capitalisme naissant (ce fut bien avant notre révolution industrielle). Alors que ses marins avaient exploré une bonne partie du sud est asiatique toutes les expéditions maritimes ont vu leur financement stoppé. Le résultat c'est que ce sont les européens qui ont dominé le monde pour les siècles suivants. Le XXème siècle a ainsi été particuliérement humiliant pour ce grand pays.

Vers la fin de la valeur travail

Dans une telle société, il va être nécéssaire de maintenir la paix civile :

Ceci nécéssite plusieurs choses :

  • D'une part de verser des allocations monétaires à ceux qui sans cela n'auront aucun moyen de subsistance. Ces allocations devront permettre de satisfaire aux besoins primaires afin d'éviter une hausse de la délinquance trop importante. Elles devront également permettre aux inactifs de s'occuper dans des activités "non marchandes".
  • D'autre part de ne pas énerver ceux qui vont payer pour les gens qui touchent des allocations. Ceci nécéssite donc qu'ils puissent avoir un revenu nettement supérieur à ceux qui ne travaillent pas. Et ceci nécéssite d'abandonner le recours à la valeur travail. Nous verrons plus loin par quoi la remplacer.

Des formes d'allocations destinées aux inactifs existent déja : chomage, rsa, retraite, ... Elles ont déja été acceptées dans la plupart des pays développés mais ont plusieurs défauts :

  • La situation d'inactivité étant vu comme une "tare" (le travail est une valeur) ceux qui les percoivent sont stigmatisés. Ceci est souhaitable dans une société ou le plein emploi est possible. Dans une société ou le taux de chomage structurel risque d'avoisiner les 50% ceci n'est pas tenable.
  • Du fait de l'existence d'emplois peu qualifiés, de nombreuses personnes qui ne travaillent pas gagnent autant que ceux qui travaillent. Ceci crée un fort sentiment d'injustice.

La seule possibilité consiste ne l'instauration d'un dividende universel :

  • Des taxes sont collectées sur toutes les activités productives ainsi que sur les revenus.
  • Ces taxes sont divisées par le nombre d'habitant et redistribuées sans autres formes de traitement. (Dividende universel).

Le DU est efficace si :

  • La personne qui ne travaille pas voit ses besoins essentiels couverts et peut se consacrer à des activités associatives non marchandes.
  • La personne qui travaille cumule son revenu du travail et son dividende universel. De sorte, elle n'a pas à se plaindre de l'assistanat, elle est assistée tout autant que quelqu'un qui ne travailles pas.

Ce dividende universel viendrait bien sur en remplacement :

  • De la retraite : Le montant distribué permet de vivre. Les personnes qui travaillent pourront placer tout ou partie de leur DU pour se constituer une retraite.
  • Des allocations chomages et du RSA : Le chomeur vit sur son DU, libre à lui d'économiser en période d'emploi le montant de son DU pour se faire un filet de protection sociale. 
  • Des aides de la CAF et allocations logement.

L'objectif n'étant pas de réduire nécéssairement le montant de la redistribution mais au contraire d'assurer le DU le plus élevé possible sans nuire à la compétitivité des entreprises. Le fait de remplacer les aides traditionelles indexées sur le revenu par un DU contribue à rendre la société plus égalitaire :

  • Tout le monde est assuré d'un revenu minimum.
  • Ceux qui gagnent bien leur vie doivent épargner par eux mêmes pour avoir un bon revenu lors de leur retraite ou période de chômage. Dès lors ils ne pourront pas tout dépenser. L'état ne dépensera pas un centime de plus pour leur retraite que ce qu'il paye pour la retraite d'un ouvrier. Pourtant ils auront cotisé d'avantage. L'indice de gini des pays utilisant le DU va donc diminuer.


Parlons compétitivité

Puisque l'on parles de compétitivité, il faut prendre en compte :

  • Que le dividende universel doit être redistribué de maniére égale et sans traitement. Contrairement aux aides sociales actuelles il ne nécéssite donc aucune administration. Il coûte donc très peu cher.
  • Il est simple et facilement compréhensible. L'état n'a plus à communiquer et à payer des assistantes sociales pour que les gens connaissent leurs droits.
  • Le DU ne nécéssite que peu de contrôle. On peut imaginer tout au plus l'utilisation d'une empreinte génétique pour identifier le porteur. Ainsi, il sera quasi impossible de frauder.

Le DU permet donc d'offrir un haut niveau de redistribution des richesses sans que cette redistribution ne coûte cher à l'état. En étant plus lisible, il offre aux citoyens une sécurité financière plus importante que les dispositifs actuels. Là où certains craignent de ne pas recevoir leur aide de la CAF à temps car il manque un document, le DU tombe tous les mois à date fixe sans qu'il n'y ait de document à fournir ni de risque de trop perçu. Cette sécurisartion est importante pour la confiance des consommateurs.

Parlons financement

A partir du moment où l'argent liquide est devenu électronique (ce qui est déja techniquement faisable), il est possible de mettre en place une taxe sur tout mouvement d'argent (analogue à la taxe tobin) qui financera le dispositif sans pour autant être couteuse à collecter, puisque sa collecte pourra être automatisée à 100%. Ainsi, le financement du DU ne reposera pas que sur le travail, tout mouvement d'argent dans la société, y compris ce que l'on appelait du travail "au noir" contribuera à financer le DU. Il n'y aura donc plus lieu de contrôler le travail, la rémunération sera automatiquement taxée. Il n'y aura également plus lieu de remplir une déclaration d'impôts, toutes les taxes pourront de manière automatique être collectées. Ainsi, les entreprises verront leurs frais allégés car elles n'auront plus besoin de passer du temps à remplir des papiers et à s'assurer d'être en règle.
En clair, la méthode de financement du DU permet à son tour aux enrtreprises d'améliorer leur compétitivité.

Des méthodes de financement additionelles peuvent également être recherchées si le montant du DU n'est pas suffisant et notamment une taxation plus importante lors des successions (à l'exception de l'outil de travail qui doit pouvoir être transmis avec une franchise totale de taxe). 

Le but est d'arriver à un financement qui permette :

  • De se loger a minima. (pas dans le luxe mais ne pas être SDF).
  • De se nourrir a minima mais sans sauter de repas. (On ne parles pas ici de manger bio)

Atteindre ces besoins primaires est important car le coût de la gestion d'un SDF par l'état est très important. De même, l'insécurité vis à vis du logement et de la nourriture est une source importante de délinquance. Plutôt que de dépenser plus en police et en justice (des budgets importants), le mieux est encore de prévenir. Couplé à la légalisation des drogues et de la prostitution, une telle mesure permettrait de diminuer le cout du maintient de l'ordre. Au final, une réaffectation du budget de la police vers le DU est donc largement productive.

 

Et la valeur travail ?

Tout ceci est bien mais bute sur la valeur "travail". Toute société a besoin de valeurs et la nôtre est fondée sur le travail depuis le XIXème siècle. Une valeur qui convenait à la société industrielle.

Au XXIème siècle, le travail va être réservé aux gens qui possèdent une compétence particulière qu'elle soit intellectuelle, physique ou manuelle.

Néanmoins certaines compétences pourront être valorisées dans le cadre d'échanges non marchands. Le fait d'avoir un DU élevé permettra justement de favoriser ces échanges non marchands qui créent une vraie richesse pour la société même si les statistiques du PIB ne les mesurent pas.

La compétence peut donc bien être la nouvelle valeur du XXIème siècle, celle qui permet justement de faire partie des privilégiés qui ont un travail. Un lien avec la compétence, la connaissance et le savoir faire, des valeurs positives qui poussent à l'éducation.

Comment réussir ce changement

Pour réussir ce changement la gauche comme la droite doivent changer leur logiciel. Le DU doit être vu comme une source d'égalité : chaque citoyen part avec une chance identique et touchera le même revenu de base. Ce revenu de base permettra la satisfaction des besoins primaires. Même si elle ne les satisfera pas tous. En couplant ce système avec une collecte de l'impôt proportionelle au flux d'argent échangés (qui viendrait en remplacement des cotisations salariales) on crée aussi un moyen de réduire les inégalités et de fournir une réelle justice sociale. Paradoxalement en ne fondant plus la société sur la valeur travail, on revalorise celui-ci. Là où dans la société actuelle, le RSAiste risque de ne pas gagner plus en travaillant, avec un DU il y aura un réel intérêt pour lui à travailler.

Il faut enfin dans le même temps cesser de favoriser l'emploi dans nos politiques économiques. La technologie détruit de l'emploi et continuera d'en détruire. Il faut favoriser cette richesse afin de collecter plus d'argent.

Et bien sur, investir le maximum dans l'éducation tout en donnant aux élèves le goût de l'innovation et de la disruption (ce qui implique l'exact inverse qu'une structure hiérarchique ou le respect des règles est la norme).

 

 

Source : www.agoravox.fr

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22