Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 18:46

 

 

Rue89 - Le Yéti
voyageur à domicile
Publié le 06/12/2012 à 11h30

 

Il est de notoriété que la banque Goldman Sachs paria sur la chute du système en le dépeçant d’importance avant qu’il ne fut trop tard. Comme font d’ailleurs aussi conseils d’administration et actionnaires en vidant leurs propres entreprises de leurs substances (plan sociaux à la pelle, dividendes et primes obscènes). Et si nos dirigeants politiques procédaient de même avec les caisses publiques du pays ?

Oublis et reniements

Car enfin, on peut légitimement se demander ce qui pousse notre pépère pouvoir socialiste (pépère, juste en apparence) à s’obstiner sur un projet aussi mal foutu que Notre-Dame-des-Landes, à tricher ouvertement sur les chiffres même de l’étude de rentabilité pour le faire passer en force. Sinon à vouloir gonfler en douce les caisses de l’entreprise Vinci.

On peut encore s’étonner que notre tout frais gouvernement (tout frais, c’est vraiment façon de parler) reprenne le flambeau de l’aventure EPR qui a tout du coup foireux et du gouffre à finance. Sinon à vouloir engraisser les caisses d’EDF.

On peut toujours s’interroger sur ces projets de lignes ferroviaires à grande vitesse, mais à coût exorbitant et à utilité des plus incertaines, à conséquences sociales et écologiques désolantes. Sinon à assurer des lendemains juteux à la SNCF.

On reste perplexe devant la désinvolture avec laquelle le Premier ministre Ayrault moucha son ministre Montebourg en négociant précipitamment un accord cousu de fil blanc pas net avec Mittal sur le cas Florange.

Regardez encore la vidéo ci-dessous, regardez bien avec quelle sournoiserie proche du ridicule le ministre Moscovici, répondant à Joseph Stiglitz, enterre l’engagement présidentiel de séparer les activités bancaires en deux parties, banques de dépôt d’un côté, banques d’investissements spéculatifs de l’autre :

Dis moi qui te finance, je saurai qui tu es

Eh oui, vous êtes d’accord avec moi. Ça fait beaucoup ! Et un vilain soupçon s’installe. Qu’est donc un gouvernement qui travaille aussi manifestement contre l’intérêt public. En tout cas pas vraiment en sa faveur. Mais au bénéfice aveuglant d’intérêts privés bien compris ? On est là partagés entre impression de bêtise et suspicion de perfidie.

Bon, jouons nous aussi les faux-culs hypocrites. Allons-y avec le paravent rebattu, mais un peu usé, de la présomption d’innocence. Non, ministres intègres, serviteurs fidèles, non, nous ne vous soupçonnons pas, bien sûr, de je ne sais quelles sombres collusions intéressées. Mais admettez que nous soyons en droit d’exiger quelques explications.

Tiens, cet élément facile à fournir, par exemple, au nom de la transparence et de la démocratie : voudriez-vous, s’il vous plaît, nous communiquer la liste de vos principaux bailleurs de fonds, ceux qui vous permettent de battre campagne électorale pour vous amener là où vous êtes aujourd’hui ?

Vous pourriez ainsi, j’en suis persuadé, nous débarrasser promptement de nos doutes. Pas comme vos concurrents de l’UMP d’en face dont la liste des « généreux donateurs » a été révélée par le site Mediapart. Pas triste !

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22