Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 17:32

 

Source :entreleslignesentrelesmots.wordpress.com

 

STOP à l’installation des 1000 vaches !

1000vaches

 

 

#1000vaches : Mobilisation en urgence !

D’après la Confédération Paysanne ce 13/09/2014 : "Vers 5h du matin, les premières vaches sont arrivées dans l’usine de Drucat-le-Plessiel en Picardie. Michel Ramery a profité de la nuit, contourné la veille des riverains de l’association Novissen, et obtenu la protection de la gendarmerie pour cette installation illégale !"

RDV à tous à la ferme-usine de Drucat-le-Pressiel MAINTENANT !

La mobilisation s’est immédiatement organisée et ne va faire que grossir pendant les heures qui viennent. L’Etat doit prendre ses responsabilités pour empêcher une traite illégale au lieu de protéger cet industriel qui s’octroie tous les droits !

Pour ce rendre sur les lieux : visitez ce lien google Map.

Merci à tous ceux qui peuvent nous y rejoindre et transmettre l’information aux personnes du coin.

Ecrivez MAINTENANT à la Préfète de la Somme Nicole KLEIN !

Voici un message que nous vous invitons à envoyer le plus massivement possible à l’adresse suivante : pref-courrier@somme.gouv.fr

Suggestion d’objet : Stop à l’installation des 1000 vaches à Drucat.

"Madame la Préfète,

Alors que le promoteur de la ferme usine des mille vaches ne dispose pas de toutes les autorisations nécessaires à son exploitation, que des recours juridiques n’ont pas été jugés, Monsieur Ramery a installé illégalement quelques dizaines de vaches dans cette ferme usine ; et ce, avec le soutien complaisant de la gendarmerie.

Je vous demande d’empêcher cette voie de fait en enjoignant à Monsieur Ramery de cesser ces agissements manifestement illégaux.

Votre signature"

http://www.somme.gouv.fr/Services-de-l-Etat/Prefecture-et-sous-prefectures/La-prefecture-Adresse-et-horaires-d-ouverture

Ne doutez jamais qu’un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c’est toujours comme cela que ça s’est passé.★ – Margaret Mead (1901 – 1978) – Anthropologue.

Stéphen, Martin, Mickaël, Julie et toute l’équipe d’Agir pour l’Environnement.
contact@agirpourlenvironnement.org

http://www.agirpourlenvironnement.org
http://www.facebook.com/association.agirpourlenvironnement
http://www.twitter.com/APEnvironnement

 

 

Source :entreleslignesentrelesmots.wordpress.com


 

 

                                                                                     *****************************

 

 

 

Source : www.lemonde.fr

 

 

Le blocage s'organise autour de la ferme des Mille Vaches

Le Monde.fr avec AFP | 14.09.2014 à 18h22 • Mis à jour le 14.09.2014 à 18h23

 
 

 

Les vaches fraîchement débarquées à la ferme des Mille Vaches, à Drucat, dans la Somme, le 13 septembre.

 

Le blocage de la ferme dite des Mille Vaches, dans la Somme, semblait en voie de se durcir à son deuxième jour, dimanche 14 septembre, et risque de devenir un nouveau point de ralliement pour les causes environnementales en France.
 

« Pour l'instant, nous empêchons les camions et les bovins d'entrer ou de sortir du site mais nous laissons passer le personnel. Si d'ici à lundi soir, le promoteur de la ferme, Michel Ramery, ne s'engage pas par écrit à limiter à 500 le nombre de vaches laitières, le blocage deviendra total », a déclaré le président de l'association locale d'opposants Novissen, Michel Kfoury, entouré d'une vingtaine de militants.

 

 PREMIÈRE TRAITE SAMEDI

Les militants jugent illégale le démarrage de l'exploitation, située à Drucat près d'Abbeville dans la Somme. Après l'arrivée nocturne, samedi, des 150 premières vaches et leur traite, Novissen avait décidé de bloquer les entrées du site avec l'appui de la Confédération paysanne, également opposée à ce fleuron de l'élevage industriel d'une dimension sans précédent en France.

 

Lire le décryptage : Il était une fois... la ferme des Mille Vaches

 

Michel Kfoury avait alors exigé soit le retrait des 150 vaches, soit la signature d'un document en limitant définitivement le nombre à 500. Le permis d'exploitation délivré en février 2013 n'autorise pour l'instant que 500 vaches laitières, plus quelques centaines de génisses, mais les installations peuvent accueillir 1 000 vaches en cas d'autorisation d'agrandissement, qui dépendra notamment du plan d'épandage des déchets de la ferme.

Les opposants demandent que soient garanties « une nouvelle étude d'impact et une nouvelle enquête publique en cas de demande d'élargissement du troupeau », a expliqué M. Kfoury. Ils exigent aussi la confirmation, toujours dans un document signé, de l'engagement pris par le directeur de l'exploitation, que le méthaniseur prévu pour produire de l'électricité à partir du gaz issu des bouses verrait sa puissance réduite de moitié, à 0,6 MW au lieu des 1,3 MW projetés à l'origine.

 

Lire le reportage : Vaches : l’étable des multiplications

 

 « CONTRAIRE » À L'ESPRIT DE LA LOI D'AVENIR DE L'AGRICULTURE

Mais le chef de l'exploitation, Michel Welter, a rejeté la signature d'un tel document, ainsi que toute limitation de la capacité du site. « Nous ne négocions qu'avec l'Etat », a-t-il dit samedi. Quant à la perspective d'un blocage total, qui empêcherait notamment la livraison du lait produit par les vaches, M. Welter a rappelé que « les entraves à la liberté du travail et à la liberté de circuler sont des infractions ». La préfecture de la Somme a assuré qu'elle « veillera à la liberté d'aller et venir ».

Le ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, a rappelé dimanche sur RTL qu'il n'avait « pas soutenu » le projet de Drucat, « contraire » à la vision portée par la loi d'avenir de l'agriculture adoptée jeudi, mais souligné qu'il « respectait les règles ». M. Le Foll a fait remarquer qu'« il y a déjà cohabitation à l'échelle européenne » entre des fermes de 1 000 ou 2 000 vaches et d'autres modèles agricoles.

Les opposants jugent néanmoins ce projet dangereux pour l'environnement (nuisances olfactives, épandages) et contraire au bien-être des animaux, concentrés et élevés hors sol. Novissen et la Confédération paysanne n'ont pas caché dimanche qu'ils comptaient, en cas d'impasse, sur l'élargissement de la mobilisation comme à Notre-Dame-des-Landes, le projet contesté d'aéroport près de Nantes.

 

 

Source : www.lemonde.fr

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Ils réagissent
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22