Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 16:42

 

 

actualites-news-environnement.com

 

La Russie saisit un navire de Greenpeace en Arctique et ouvre une enquête pour piraterie

 
La Russie saisit un navire de Greenpeace en Arctique  


La Russie a saisi un navire de Greenpeace en Arctique dans le cadre d’une enquête pour piraterie, alors que l’organisation avait pris pour cible une plateforme pétrolière dans la région.

Le Service de Sécurité Fédérale de la Russie a annoncé vendredi qu’il avait saisi un bateau international de Greenpeace et son équipage après une série de manifestations dans une plateforme pétrolière au large dans l’Océan Arctique, et qu’il bloquerait le navire au port de Murmansk pour mener une enquête.

  

La saisie du navire jeudi soir, qui a été réalisée par des gardes-frontières armés, menace de se transformer en confrontation diplomatique, dans la mesure où l’équipage comprend des citoyens de plusieurs pays, y compris un américain.

 

 

 

Le Ministère des Affaires Etrangères de la Russie a déjà porté plainte contre l’ambassadeur néerlandais car le navire, l’Arctic Sunrise, est enregistré aux Pays-Bas et le siège de Greenpeace se trouve à Amsterdam.

 

Le navire a été saisi dans les eaux internationales près de la plateforme de Prirazlomnaya dans la mer de Pechora

  

Le Service de Sécurité Fédérale, qui supervise les gardes-frontières de la Russie, a déclaré dans un communiqué que le navire a été saisi dans le cadre des lois régissant la zone économique exclusive de la Russie et que ses activités seront rapportées au Comité d’Enquête du pays pour des poursuites criminelles possibles.

  

La branche régionale du comité a déclaré qu’elle envisageait des poursuites pour cause de piraterie.

  

Le navire a été saisi dans les eaux internationales près de la plateforme de Prirazlomnaya dans la mer de Pechora, près de l’île de Novaya Zemlya. La plateforme, propriété du géant russe Gazprom, est la première plateforme pétrolière au large dans l’Arctique. Elle a été terminée l’an dernier et devrait commencer à pomper du pétrole au printemps prochain. Greenpeace a envoyé son navire dans la zone le mois dernier pour protester contre les risques du forage dans un environnement si fragile et une région préservée jusqu’alors.

  

Mercredi, deux des militants du navire ont réussi à monter sur la plateforme et ont été arrêtés, suscitant la première réaction diplomatique de la Russie. Les troupes de la frontière ont aussi tiré plusieurs tirs d’avertissement pendant les manifestations, mais personne n’a été blessé pendant la prise du navire jeudi soir, d’après Greenpeace et le service de sécurité.

  

Pourtant, le directeur de la campagne Arctique de Greenpeace, Ben Ayliffe, a déclaré que la saisie était sans précédent.

  

« Nous n’avons aucune idée de pourquoi ils sont retenus » a-t-il déclaré à propos de l’équipage du navire. « Sont-ils accusés de quelque chose ? Pourquoi retiennent-ils notre navire dans les eaux internationales ? ».

  

Le service de sécurité a déclaré que 27 personnes se trouvaient à bord, y compris 4 russes. Greenpeace a déclaré que l’équipage totalisait 30 personnes. La raison de cet écart n’est pas encore claire.

  

Les responsables de Greenpeace à Moscou, qui ont surveillé les activités du navire dans les bureaux de l’organisation, ont déclaré qu’il n’y avait eu aucun contact avec l’équipage depuis jeudi soir, et aucune réponse officielle de la part des autorités au-delà du communiqué du service de sécurité vendredi, confirmant la saisie.

  

D’après Greenpeace, à sa vitesse actuelle, le navire arrivera à Murmansk lundi.

  

Avant l’interruption des communications, les militants ont signalé que les troupes qui avaient abordé le navire « se comportaient correctement, mais de manière bureaucratique, soviétique »  a déclaré Vladimir Chuprov, un leader de Greenpeace Russie.

  

Dans son communiqué, le service de sécurité a déclaré qu’une fouille du navire avait découvert une « grande collection » d’équipements photographiques et vidéo et de petits navires, suggérant des activités nuisibles pour la sécurité nationale russe.

  

« Ce que fait le service de sécurité ce n’est pas protéger l’intérêt national » a déclaré Vladimir Chuprov.

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Russie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22