Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 17:24

 

Info reçue par mail

 

logo

Nouvelles importantes

 

Bonjour à toutes et à tous,

Journée désive aujourd'hui pour notre lutte. Protection de la zone humide à travers le blocage des entrées pour empêcher le Conseil Général et la CACG de passer en force. La journée a débuté avec une attitude très agressive des forces de l'ordre. Après plusieurs heures d'apaisement du fait de la pression exercée sur la Ministre Ségolène Royal et sur Thierry Carcenac, les gardes-mobiles et le PSIG de Gaillac ont chargé des manifestants pacifiques en fin d'après-midi.(Voir vidéos ici)

Après que tous les opposants unis aient empêché les machines à massacrer la forêt de rentrer dans la zone y compris en coupant plusieurs routes, dont la route Gaillac-Montauban pendant toute la matinée, les forces de l'ordre ont utilisé la violence pour réussir à faire rentrer deux machines vers 16h30. Celles-ci ont travaillé seulement 2h donc ce passage en force avait seulement pour but de matter des opposants qui ont réussi à tenir tête aujourd'hui à une centaine de garde-mobiles aidés d'un hélicoptère. Carcenac parle de dialogue aux journalistes mais envoie les matraques et les gaz lacrymogènes.

Concernant le bilan détaillé de la situation sur le terrain, voir le site du Collectif tant qu'il y aura des bouilles

 

En fin de journée, nous avons appris que Ségolène ROYAL nomme une mission d’expertise pour favoriser le dialogue et vérifier les garanties d’une gestion durable de la ressource en eau. voir communiqué

. Thierry Carcenac la rencontrera ce mardi à Paris. Nous sommes très satisfaits de cette mission d'expertise.

Mais malheureusement, aucun signe de moratoire pour autant. Est-ce à dire que le projet serait réévalué mais que sa version d'origine continuerait son chemin et son oeuvre de destruction ? Les experts vont examiner le projet dans le bruit des tronçonneuses ?

France Nature Environnement Midi-Pyrénées a obtenu du Tribunal de Toulouse qu'il avance la date de l'audience de notre recours suspensif commun au 15 septembre (au lieu du 26 originellement). Il faut s'attendre à entendre la décision dans la semaine du 15.

Notre liste des médias relayant la situation est à jour en ligne, beaucoup de médias sur place aujourd'hui. A noter ce mardi 9/9, reportage sur BFM à 22h45.

La mobilisation doit se poursuivre pour obtenir le moratoire ! Pour rejoindre le Collectif sur place, sauf contre-ordre, rendez-vous au carrefour de Barat (Voici le plan d'acès en PDF)  où vous serez accueillis. Il faut continuer à soutenir les grévistes de la faim qui entrent dans le 13e jour de grève.


Nous comptons sur vous pour empêcher la destruction de la zone humide du Testet, nous pouvons encore gagner !

 

 

 

 

Info envoyée par l'auteure

 

 

Source : blogs.mediapart.fr/blog/burkinafaso

 

 

La résistance sur la zone humide du Testet

Nous sommes arrivés dimanche avec des amis sur la zone du Testet après plus de 3 heures de route répondant ainsi à l'appel lancé sur les réseaux sociaux. A cette occasion nous avons pris connaissance du dossier (et de l'état du saccage) ainsi que du mot d'ordre lancé par José Bové (bien que ce ne soit pas forcément ma tasse de thé) : sabotage et désobéissance civile (en refusant notamment de payer nos impôts utilisés sur des projets qui nous desservent et profitent d'abord aux intérêts privés).

Imaginez un paysage bucolique, entouré de collines aux teintes verdoyantes, où serpente au gré des prairies et des sous bois, une petite rivière. Une belle métairie abandonnée, en briques et en pisée, propriété du Conseil Général, parfait le tableau... Mais... En écoutant on apprend que le four à pain qui avait été remonté par les jeunes qui occupent et défendent ces terres et la forêt de Sivens, a été démoli par les forces de l'ordre... Puis en s'approchant d'un lieu nommé les "Bouilles", on tombe sur un paysage lunaire qui annonce le début de la destruction programmée de la forêt... Un trou béant à travers bois, les machines mécaniques ont comme avalé et digéré cette partie de la forêt... Il ne reste rien ... Que de la désolation... Plus un seul brin d'herbe... Un sol argileux défoncé qui laisse apparaître ici et là des moignons de feu nos amis les arbres...Et ce n'est qu'un début...

Puisqu'il faut tout raser, détruire pour permettre la construction d'un barrage qui mettra 4 ans à se remplir (et quelques mois à se vider) grâce à la toute petite rivière qui circule...  Barrage qui servira à irriguer des champs immenses de maïs... Au nom (dissimulé) de l'agriculture intensive, spéculative et polluante...

Au nom d'un président de Conseil Général, socialiste et cumulard sur la durée (encore un spécialiste du genre), on privilégie l'intérêt d'une vingtaine de gros exploitants au détriment du bien commun (la terre, la forêt, l'eau).

Et pourtant des recours en justice sont en cours... Mais plutôt que d'attendre le résultat de la justice, le président du conseil général du Tarn préfère passer en force. La stratégie du "fait accompli", très courant actuellement chez les "politiciens" (qui n'ont plus rien de politiques) locaux, révélant au passage le peu de cas qu'ils font de notre justice et de notre état de droit... Ce sont les pires offenseurs de notre Démocratie et de notre République...

Le plus grave dans cette histoire c'est cet hélicoptère qui n'a cessé de survoler dimanche les citoyennes et citoyens réunis dans la belle prairie pour trouver les moyens d'arrêter ce désastre environnemental, comme s'ils n'étaient que de dangereux malfaiteurs...

Plus grave encore ce sont ces gardes mobiles qui ont été déployés lundi sur le site pour permettre aux machines de pénétrer et continuer la sale besogne de destruction massive et de servir les intérêts d'une minorité destructrice muée par l'appât du gain sans se soucier des lendemains qu'elle pousse à déchanter...

Plus grave encore c'est ce service des forces de l'ordre payés par notre caisse commune et solidaire (du moins de ce qu'il en reste), nos impôts,  pour nous taper dessus femmes et hommes, jeunes, vieux et moins vieux...Alors que nous défendons le bien commun...

Plus grave encore et quelle honte (!) ce sont ces mots d'ordre du préfet (reçus de qui?) ordonnant aux forces de l'ordre de forcer et piétiner les barrages... barrages de voitures et de tracteurs, barrages de corps humains enterrés... Et partout la violence policière cède au dialogue citoyen...

Jusqu'en début d'après midi nous avons cru à une avancée, à un répit gagné pour la forêt... Mais la bêtise n'a pas de limite et c'est dans l'après midi que la charge a eu lieu et que les machines ont continué...

Quel gâchis mesdames et messieurs les socialistes ... Après Notre Dame des Landes, vous continuez à tabasser votre jeunesse pour défendre les intérêts de quelques uns...

Ces jeunes sincères dans leur combat, qui n'ont que leur corps et leur courage pour défier vos instincts destructeurs... Ces jeunes qui ont compris que notre seul voie de survie c'est de préserver la terre qui nous nourrit... Il semble que vous ne voulez pas de ces jeunes, amoureux de la forêt et des cours d'eau, qui refusent d'être de simples consommateurs et spectateurs d'une vie de plus en plus virtuelle...

Vous préférez sans doute ceux qui partent à la City, ou encore ces ingénieurs sans génie qui travaillent quotidiennement à perfectionner et mettre au point, des armes qui permettront de tuer l'autre, ou encore de mieux nous contraindre, des machines aussi, celles qui permettent de dévorer, avaler les forêts...

Vous pariez peut-être sur un jour où ils nous construirons des machines qui remplaceront les arbres et nous permettront de respirer, des machines ou autres formules scientifiques qui nous fourniront de l'eau sans l'aide des nuages et des rivières...

Vous faites le pari fou de la mort contre celui de la vie... Il est temps pour vous de laisser votre place... Et à nous de redonner sens à la vie en société en lien les uns avec les autres et avec la nature...

Face à l'appel des habitants du coin et des jeunes, nous sommes restés lundi pour aider à faire barrage...Mais il nous fallait rentrer le soir...

 

ILS ONT BESOIN DE MONDE SUR PLACE et de relais... Faisons marcher à plein les canaux de la solidarité...

 http://www.collectif-testet.org/

 http://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com/

Un article de journalistes qui racontent en détails et très justement ce qui se passe depuis lundi  : http://www.reporterre.net/spip.php?article6275

Des vidéos qui montrent la violence qui s'abat sur les opposants à la destruction :  http://www.networkvisio.com/barrage-de-sivens-tarn/tv-zad-du-barrage-de-sivens-dans-le-tarn-les-opposants-malmene.html?vod=9788

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans ZAD du Testet - Barrage de Sivens
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22