Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 16:03

Le Monde - 22 novembre 2011

 

Dans la géographie de la révolution égyptienne, après l'iconique place Tahrir, il faudra réserver une place de choix à la rue Mohamed Mahmoud. Cette artère de moyenne taille, qui débouche sur la grande esplanade du centre du Caire est depuis trois jours le théâtre de combats acharnés entre les insurgés et les unités anti-émeutes de l'Amn Al-Merkazi, la Sécurité centrale.

On peut trouver sur le blog The Arabist une vidéo qui donne une bonne idée de l'atmosphère de quasi-guérilla urbaine qui règne dans cette rue, que les activistes sillonnent avec des masque à gaz, des foulards et toute une série de produits dont ils s'aspergent le visage pour combattre l'effet irritant des gaz lacrymogènes :

 

La dynamique de l'affrontement repose sur un double soupçon. Les révolutionnaires accusent les forces de l'ordre d'attendre le moindre signe de relâchement de leur adversaire pour investir la place Tahrir, comme elles l'ont déjà fait samedi et dimanche après midi. Dans la logique du No Pasaran "(Ils ne passeront pas"), le cri de ralliement des républicains durant la guerre civile espagnole, les activistes égyptiens bloquent le début de la rue, où se situe l'ancien campus de la prestigieuse AUC, l'Université américaine du Caire, dont bon nombre d'activistes sont diplômés, comme la fameuse Gigi Ibrahim.

De son côté, la police qui redoute que les manifestants n'aient l'intention de prendre d'assaut le ministère de l'Intérieur, qui est situé juste à côté et qui est l'un des symboles les plus honnis de l'ancien régime, se refuse elle aussi à abandonner ses positions. Résultat, les deux camps se livrent depuis samedi à un jeu de gagne-terrain sanglant. Quand l'un recule, l'autre avance et vice-versa. Pas de ballon, bien sûr dans cette partie, mais des pierres et des cocktails molotov d'un côté, du gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc de l'autre.

Le seul gagnant dans cette affaire est Mohamed Mahmoud, l'homme qui a donné son nom à la rue et qui s'offre depuis trois jours, une tardive renommée. Il s'agit d'un dissident du Wafd, le grand parti nationaliste des années 20-30, qui fut Premier ministre à deux reprises, sous le roi Fouad puis son fils Farouk 1er.

Benjamin Barthe

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Egypte
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22