Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 17:05

 

LE MONDE | 18.01.2013 à 12h27 Par Marie Jégo - Moscou, correspondante


 

Maria Alyokhina dans le box des accusés, le 16 janvier, durant son procès devant le tribunal de Beriozniki de la région de Perm (Oural).

 

 

 

Maria Alyokhina, 24 ans, la militante du groupe Pussy Riot qui purge actuellement une peine de deux ans de prison pour avoir entonné un chant anti-Poutine dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, s'est vu refuser, mercredi 16 janvier, sa demande de remise en liberté. Selon la loi russe, les condamnées mères de jeunes enfants ont pourtant droit à un report de peine.

Maria, qui a un fils de 5 ans, a tenté d'en bénéficier, en vain...

(  L’accès à la totalité de l’article est protégé)

 

 

                                                                           ************************************

 

 

http://www.lecourrierderussie.com/2013/01/16/pussy-riot-pas-de-liberation-anticipee-pour-maria-alekhina/#.UPmOyfLuqn8

 

 

Pussy Riot : pas de libération anticipée pour Maria Alekhina

Publié le 16 janvier 2013 à 19:22

 

Mercredi 16 janvier, la demande de libération conditionnelle de Maria Alekhina, une des deux membres de Pussy Riot encore en détention, a été rejetée par le tribunal de Berezniki, dans la région de Perm, où l’activiste purge actuellement sa peine.


maria_alekhina

« Maria Alekhina purgera sa peine jusqu’à la fin », a rapporté le portail RAPSI, The Russian Legal Information Agency. Le tribunal de Berezniki a refusé la demande de liberté conditionnelle de la jeune femme, estimant que « son statut de mère était connu depuis les premiers jugements et qu’il ne pouvait donc plus compter en tant que nouvel élément dans l’affaire », comme cela avait été demandé par la défense de l’activiste.

La défense de Maria Alekhina a désormais dix jours pour faire appel de la décision.

Selon la loi russe, une mère de famille peut bénéficier d’une libération conditionnelle jusqu’à ce que son enfant atteigne l’âge de 14 ans. Si aucune infraction n’est commise entre-temps, la prévenue peut ensuite obtenir une annulation de peine. Dans le cas de Maria Alekhina, cela signifiait dix ans de liberté conditionnelle, son fils étant âgé de 4 ans.

En colonie pénitentiaire depuis le 3 mars 2012, Maria Alekhina aurait ainsi pu être la deuxième membre de Pussy Riot à être libérée après Ekaterina Samoutsevitch, le 10 octobre 2012. Rappelons que les trois jeunes femmes ont été condamnées le 17 août dernier à deux ans de colonie pénitentiaire pour avoir chanté une prière punk dans la cathédrale Christ-Sauveur à Moscou en février 2012.

 

  Thomas GRAS Source : Rapsi

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Russie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22