Dimanche 12 février 2012 7 12 /02 /Fév /2012 15:40

LEMONDE.FR avec Reuters | 12.02.12 | 12h08   •  Mis à jour le 12.02.12 | 12h29

 
 

 

Cinq des huit réacteurs allemands arrêtés dès l'été dans le cadre de la sortie programmée du nucléaire se trouvent dans le sud-ouest de l'Allemagne, où la situation est particulièrement tendue.

Cinq des huit réacteurs allemands arrêtés dès l'été dans le cadre de la sortie programmée du nucléaire se trouvent dans le sud-ouest de l'Allemagne, où la situation est particulièrement tendue.AFP/RADEK MICA


Nicolas Sarkozy a décidé de prolonger la durée de vie des centrales nucléaires françaises au-delà de quarante ans pour permettre à l'économie de disposer d'une énergie bon marché, a déclaré dimanche 12 février le ministre de l'industrie Eric Besson, précisant que le chef de l'Etat a demandé aux opérateurs "de procéder à tous les efforts de maintenance, de recherche des plus hauts standards de sécurité et de sûreté, pour faire en sorte que ce parc puisse être prolongé".

L'extension de la durée de vie des réacteurs est considérée comme l'option la moins chère dans le rapport sur les scénarios énergétiques à l'horizon 2050 commandé par Eric Besson et dont la version définitive doit être présentée lundi.

La version provisoire du rapport qui sera remis lundi à Eric Besson affirme que "l'option de la prolongation s'avère de loin la moins coûteuse en termes d'investissements jusqu'à 2035-2040, quel que soit le scénario alternatif où il y aurait remplacement de réacteurs par un quelconque autre moyen de production".

"UN GÂCHIS"

"La conclusion que j'en tire, c'est que ce serait un gâchis d'arrêter nos réacteurs à 40 ans", a déclaré le ministre lors d'une émission "Le Grand Rendez-vous" d'Europe 1, i-Télé et Le Parisien. Tous les autres scénarios entraîneraient une augmentation des prix, a-t-il ajouté en jugeant irresponsable le projet du candidat socialiste François Hollande de réduire de 75 à 50 % la part du nucléaire dans la production d'électricité.

Nicolas Sarkozy, qui a réuni mercredi dernier le comité de politique nucléaire, a déjà pris sa décision, a-t-il dit. "Le président a décidé de demander à tous les opérateurs de se mettre en situation de pouvoir prolonger la durée de vie de nos réacteurs au-delà de quarante ans", a expliqué Eric Besson, expliquant qu'aux Etats-Unis elle est de soixante ans. Selon le ministre de l'industrie, le nucléaire reste deux fois moins cher que l'énergie éolienne et cinq fois moins que le solaire.

UN COÛT DE 680 À 860 MILLIONS D'EUROS PAR RÉACTEUR

EDF estime que la prolongation de la durée de fonctionnement de ses centrales coûterait de 680 à 860 millions d'euros par réacteur alors que la construction d'un réacteur de nouvelle génération d'Areva coûterait par comparaison environ cinq milliards d'euros par réacteur. L'estimation d'EDF tient compte des mesures demandées par l'Autorité de sûreté nucléaire depuis la catastrophe de Fukushima au Japon. Des mesures dont l'électricien français a estimé début janvier qu'elles généreraient un surcoût de dix milliards d'euros.

Quatre scénarios sont envisagés dans le rapport : la prolongation du parc nucléaire, l'accélération du passage à la troisième voire quatrième génération nucléaire, la réduction progressive du nucléaire, et la sortie totale du nucléaire.

MAINTIEN À 75 % DE LA PART DU NUCLÉAIRE

Dans sa version provisoire, le rapport souligne que, si la proportion du nucléaire dans la production d'électricité passait de 75 à 50 % en France, la hausse des prix de l'électricité se traduirait en 2030 par une baisse de 0,6 % du PIB et de 0,9 % si elle passait à 20%. L'UMP souhaite le maintien à 75 % de la part du nucléaire dans la production d'électricité française.

Nicolas Sarkozy s'est engagé jeudi à garder en activité la centrale de Fessenheim, la plus vieille du parc français, que le candidat socialiste a promis de fermer s'il est est élu en mai. "Je trouve totalement irresponsable (...) de priver des centaines d'ouvriers de leur emplois simplement pour aller glaner sur le tapis vert quelques voix", a dit Nicolas Sarkozy lors d'un discours prononcé devant les employés de la centrale.

> A lire : Fessenheim : Sarkozy dénonce la "petite combine politicienne"

Le chef de l'Etat a insisté une nouvelle fois sur l'avantage compétitif que représentait le nucléaire pour l'économie française par rapport à l'Allemagne, qui paie selon lui son électricité deux fois plus cher pour les particuliers, 50 % de plus pour les entreprises.

 

 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Nucléaire
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

voir mon blog(fermaton.over-blog.com)
Commentaire n°1 posté par fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) le 26/04/2012 à 17h51

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Présentation

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Images Aléatoires

  • 16
  • P1330367
  • DSC00797
  • 27
  • DSC00917
  • DSC00516

Partager

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés