Jeudi 7 juin 2012 4 07 /06 /Juin /2012 14:08

 

Le Monde.fr avec AFP | 07.06.2012 à 08h54 • Mis à jour le 07.06.2012 à 08h54

L'habitat de l'atèle - ou singe-araignée - par exemple est lentement grignoté par les plantations de café et de cacao au Mexique et en Amérique centrale.

 

L'appétit insatiable des pays riches pour les produits comme le café ou le bois compromet la survie d'une espèce animale vulnérable sur trois dans les pays pauvres exportateurs, montre une étude australienne publiée jeudi 7 juin dans la revue scientifique Nature.

Les scientifiques de l'université de Sydney ont passé cinq ans à examiner plus de cinq milliards de chaînes d'approvisionnement reliant les consommateurs à plus de quinze mille produits dans cent quatre-vingt-sept pays. Ils ont étudié plus particulièrement le commerce mondial de biens associés à la perte de biodiversité comme le café, le cacao et le bois de construction, en croisant leurs données avec un registre de vingt-cinq mille espèces vulnérables. "Jusqu'à présent, ces interactions étaient peu ou mal comprises", a expliqué le chercheur Mandred Lenzen.

L'étude met en évidence le fait que dans des pays comme Madagascar, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Sri Lanka et le Honduras, la production à l'export est responsable de la perte de biodiversité pour 50 à 60 %.

 

 EXPLOITATION MINIÈRE ET FORESTIÈRE

L'habitat de l'atèle - ou singe-araignée -, par exemple, est lentement grignoté par les plantations de café et de cacao au Mexique et en Amérique centrale, où il faut aussi construire des routes, au milieu des forêts, pour le transport des marchandises.

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, cent soixante et onze espèces, dont le marsupial cuscus (Spilocuscus rufoniger) et l'échidné de Barton (Zaglossus bartoni), sont menacées par l'exploitation minière et forestière destinée à une poignée de gros pays acheteurs. Sur ces cent soixante et onze espèces, pas moins de soixante pourraient disparaître à cause de la coupe de bois de construction pour le marché japonais, tandis qu'en Indonésie, les exportations agricoles mettent en péril deux cent quatre-vingt-quatorze espèces, dont des tigres.

Les auteurs soulignent que ces résultats devraient permettre de labelliser les produits dans les rayons en fonction de leur impact sur l'environnement.

 

 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Economie et social
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Présentation

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Images Aléatoires

  • DSC00518
  • DSC00544
  • DSC00677
  • DSC00892
  • DSC00574
  • DSC00516

Partager

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés