Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 11:58
Libération- Aujourd'hui à 0h00

Les Italiens dénoncent le plan d’austérité et les Espagnols le retour obligatoire à l’équilibre budgétaire. 7 commentaires

Par Éric Jozsef (à Rome) et François Musseau (à Madrid)

A Rome hier. (© AFP Andreas Solaro)

La rigueur annoncée commence à mobiliser Italiens et Espagnols. Hier, malgré la division syndicale, plusieurs centaines de milliers de travailleurs italiens ont répondu à l’appel à la grève générale lancé par Susanna Camusso, à la tête de la CGIL, la principale organisation syndicale du pays. «L’Italie ne mérite pas ce correctif budgétaire, car il est irresponsable. Il n’y a pas de mesures pour la croissance», a-t-elle dénoncé, alors que le gouvernement a annoncé 45,5 milliards d’euros d’économies budgétaires supplémentaires pour les deux prochaines années.

Dans le détail, le plan de mesures, pas encore définitif, devrait notamment peser très fortement sur les collectivités locales et sur les retraites. «On fait payer ceux qui n’ont pas d’argent et pas ceux qui en ont», a estimé le secrétaire du Parti démocrate (PD), Pier Luigi Bersani, qui a participé à la journée d’action malgré des réticences au sein de sa formation, certains estimant une cure d’austérité incontournable vu l’endettement de l’Italie et la défiance des marchés.

«Honte». Mais la décision du gouvernement de faciliter le droit de licenciement a décidé la direction du PD à descendre dans la rue aux côtés de Susanna Camusso. «C’est une honte», s’est indignée celle-ci, menaçant «d’utiliser toutes les formes possibles pour parvenir au retrait de la mesure». Près de 200 vols ont été annulés à Rome et Milan. La moitié des trains ont été supprimés, et de nombreux fonctionnaires ont défilé dans toutes les grandes villes de la péninsule. «C’est une protestation minoritaire», a minimisé le ministre du Travail, Maurizio Sacconi. Pour accélérer l’adoption du plan de rigueur, le gouvernement veut recourir d’ici la fin de la semaine à un vote de confiance au Parlement.

Pression. Une mobilisation bien moins suivie en Espagne. A l’appel des deux syndicats majoritaires (UGT, et CCOO), des milliers de gens ont protesté à Madrid contre l’approbation de la «règle d’or», selon laquelle le déficit public est prohibé par la Constitution. Cette règle d’or, votée par une écrasante majorité à la Chambre des députés la semaine dernière, doit être ratifiée aujourd’hui au Sénat.

Si le rassemblement n’a pas été massif hier, c’est surtout parce que le mouvement des Indignados refuse de s’aligner sur la convocation syndicale. Jaloux de leur indépendance, ils ne contestent pas la règle d’or en soi, mais le caractère antidémocratique de son approbation expresse, ficelée par les socialistes au pouvoir et l’opposition conservatrice. Les Indignados recommandent à chacun de faire pression pour que 35 députés ou 26 sénateurs (le minimum requis) prennent l’initiative d’un référendum. En cas d’échec, plus que probable, ils appellent à une marche massive ce samedi sur la Puerta del Sol de Madrid, le cœur de leur révolte.

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22