Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 15:44

 

Source : www.reporterre.net

 

Il a abandonné le labour et ses terres s’en portent très bien

Campagnes solidaires

mercredi 29 janvier 2014

 

 

Christophe Cassoulong élève des vaches et cultive des céréales à Lalonquette, dans le Béarn. Il a abandonné le labour il y a cinq ans. Pour lui, les vers de terre valent davantage que l’acier pour guérir les terres abîmées par la monoculture. Rencontre.


Peux-tu nous présenter ton exploitation ?

J’élève soixante vaches mères Blondes d’Aquitaine sur soixante-sept hectares, les deux tiers en prairies, le reste cultivé en maïs, méteil, soja, millet, moha et trèfle, luzerne, avoine, orge. Le méteil est un mélange de céréales, blé et seigle, et le moha est une graminée à croissance estivale rapide. Un tiers des parcelles sont sur un très bon sol : des terres noires à 3,5 % de matière organique. Les deux tiers restant sont plus difficiles : argiles et limons durs, parcelles à galets de bas de vallée, pente de coteaux (en prairies). Sur mon exploitation, j’ai abandonné la charrue en 2009 pour passer au semis direct sans transition.

Qu’est-ce qui t’a conduit à ce changement, assez brutal ?

J’ai abandonné le labour d’une année sur l’autre, mais j’ai ruminé pendant trois ans avant de me lancer. Je constatais que mon sol se déstructurait. J’ai commencé par observer le comportement du maïs semé sur une vieille prairie et dans un sol labouré. Les résultats étaient meilleurs sur l’ancienne prairie.

L’année suivante, j’ai testé le semis direct à la main dans une autre prairie et les résultats m’ont surpris. J’ai rencontré des éleveurs qui pratiquaient le semis direct depuis des années, visité une plateforme d’essai qui comparait différents itinéraires techniques, rencontré un spécialiste des techniques culturales simplifiées (TCS). Et j’ai sauté le pas.

La réussite est-elle optimale dès la première année ?

Non. J’ai fait des erreurs, bien sûr, et perfectionné la technique d’année en année. Il ne faut pas se lancer si on n’est pas convaincu : ce n’est pas simplement changer d’outils, mais changer un ensemble de techniques (pas de travail du sol, mais couverture permanente, apports organiques, chaulage, rotations, veiller au poids des engins aussi). Pour moi, c’est le sol avant tout : il faut le nourrir en permanence, donner de la nourriture en surface et se rapprocher au maximum de la couverture permanente. Je crois à cette technique et les rendements sont là !

Il faut d’abord essayer sur les bonnes terres : on ne teste pas une nouvelle technique sur un sol fatigué qui, quoi que l’on fasse, donnera des mauvais résultats. En cas d’échec, on accusera la technique testés, alors que c’est avant tout le sol et les techniques passées qui sont en cause.

Les problèmes de semelles de labour et de compactage mettent plusieurs années à se résoudre, il faut un travail mécanique (fissuration ou décompactage) pour réparer le sol en profondeur au démarrage.

Par exemple, sur une parcelle reprise en 2008, le sol était fatigué après 30 ans de labour en monoculture de maïs, sans apport organiques ni de chaux. La parcelle n’était pas prête pour le semis direct, mais j’ai tenté le coup. Après un blé en 2009, j’ai semé un couvert avoine-féverole, resté en place neuf mois, puis un maïs en 2011. C’était pas mirobolant, mais en trois ans de semis direct, j’ai réussi à améliorer le fonctionnement du sol. Quand elle sera en état, j’attends beaucoup de cette parcelle, un petit bijou à long terme.

Le semis direct, c’est donc un changement global de la façon de cultiver ?

 

*Suite de l'article sur reporterre

 


Source : www.reporterre.net

 



Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22