Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 13:19

Vincent Beaufils, directeur de la rédaction de Challenges

19.08.2011


Dans le silence souvent assourdissant des patrons sur les sujets tabous, la proposition de Maurice Lévy, dans Le Monde du 17 août, d’une « contribution des plus riches, des plus favorisés, des nantis » mérite d’être saluée. Car bien rares sont les dirigeants à avoir pris des positions dans le même sens que le président de l’Association française des entreprises privées (Afep) : dans Challenges, Franck Riboud, première feuille de paye de France en 2010 (4,4 millions d’euros) devant Bernard Arnault (3,9 millions) et Jean-Paul Agon (3,8 milllions), avait déjà déclaré qu’il était prêt à payer davantage d’impôts ; et Pierre Bellon, le fondateur de Sodexo bien introduit au Medef, avait pris position dans notre « Club Business » contre le bouclier fiscal, alors que la présidente de l’organisation patronale, Laurence Parisot, s’est toujours bien gardée de s’engager sur le sujet.

Certes, le PDG de Publicis a souligné que cette « contribution pour participer au nécessaire effort national pour en finir avec le déficit des finances publiques » sera  « exceptionnelle ». Et surtout, il s’est bien gardé de donner la moindre piste pour en délimiter les contours. Mais contrairement à l’opinion communément admise, les sommes en jeu ne sont pas si symboliques. Un rapide calcul montre ainsi que si on répertorie  comme cible des « plus favorisés » les 1 % les plus riches (que l’Insee appelle les « très hauts revenus », soit au-dessus de 200 000 euros de revenus annuels déclarés pour un famille de deux parents et deux enfants), et que l’on augmente leur imposition de 10 %, cela produit environ 10 milliards d’euros de recettes fiscales supplémentaires…  Pas si nul en regard du déficit budgétaire (90 milliards d’euros prévus pour 2011).

Bien sûr, pour la population concernée, le supplément d’imposition peut paraître énorme, car il s’appliquerait à tous les types de revenus. Mais après tout, il ne représente que la différence de taux entre les tranches maximum de l’impôt sur le revenu observé en France (41 %) et en Grande Bretagne (50 %, taux « exceptionnel » pour les revenus de plus de 150 000 livres, que les conservateurs britanniques se sont bien gardés de remettre en question). Et surtout, il ne faut pas oublier que la plus grande injustice fiscale tient à ce constat, fait par l’Insee : globalement, ces 1 % les plus riches ne payent en France que 20 % d’impôt.

C’est précisément cette réalité inéquitable qui a poussé le milliardaire Warren Buffett à préconiser,  le 14 août dans le New York Times, le même remède que celui proposé par Maurice Lévy : « Je ne paye que 17,4 % d’impôt, alors que les 20 personnes qui travaillent autour de moi, dans mon bureau à Omaha, acquittent au fisc entre 33 et 41 % de leurs revenus. » Et de prôner pour une taxation plus élevé appliquée à tous ceux qui gagnent plus d’un million de dollars. Rapporté à la France, et converti en euros (700 000 euros), ce seuil cible une population cependant largement plus restreinte que celle que l’Insee qualifie de « très hauts revenus ».

Vincent Beaufils

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22