Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 17:06
Marianne - Greek crisis - Blogueur associé | Mardi 17 Janvier 2012 à 05:01 |

 

« Pendaison pour les traîtres à la Grèce » : le slogan défendu par les manifestants devant l'Assemblée Nationale à Athènes montre bien que les tensions sociales sont loin d'être taries. D'autant plus que les interventions systématiques de la police, parfois violentes, ne font qu'attiser la colère de la rue. A en croire le blogueur Panagiotis Grigoriou, ce n'est qu'un fragile équilibre qui sera réduit à néant le jour où les forces de l'ordre rejoindront le rang des indignés.



(Manifestation à Athènes - Wikimédia - Ggia - cc)
(Manifestation à Athènes - Wikimédia - Ggia - cc)
La grande histoire ne gardera peut être pas une seule trace de ce dimanche soir. Pourtant, place de la Constitution, les indignés étaient de retour, mais cette première (?) salve devant le palais d'hiver de la Papadémocratie avait plutôt l'air d'une audition, au mieux d'une petite répétition dans le théâtre du futur. Deux mille personnes, guère davantage.

Seulement, l'hologramme de notre lame de fond de l'écœurement était bien visible. On inventait également un peu de la nouvelle économie. Un bazar d'échange de livres, une femme offrant des sucreries «parce que la lutte en hiver c'est autre chose», les motards indignés, et même ce monsieur, habitué de Syntagma et sa pancarte annonçant un cancer au cerveau. On vendait aussi des cacahuètes et on achetait de l'espoir sous les 5°C.
Athènes n'aime ni le froid, ni la Troïka.

Au centre de la place, un slogan provoque à la fois réflexion et scepticisme : « Bonne année 2012 et la liberté avec ? ». Une dame s'attarde devant, fredonnant une chanson connue de tous, sur le courage. Son regard était fatigué mais encore plein d'espoir.
Devant l'Assemblée anti-Nationale et anti-sociale, le slogan principal était lapidaire: « Pendaison pour les traîtres de la Grèce ». Au cœur de la place, des gens se retrouvent depuis l'été dans l'émotion, d'autres, sont déjà acteurs connus au sein des comités de quartiers. Ces gens sont déterminés et surtout, bien engagés : on établit déjà un premier bilan du passé tout en préparant l'avenir. Notre chien humaniste, Loukanikos, n'a pas manqué à l'appel et sa présence fut appréciée par tout le monde.

Sauf par les forces œuvrant pour les occupants. La police a violemment délogé les indignés vers 19h. Une femme de soixante ans a hurlé : «Que voulez-vous, je suis au chômage … tuez-nous alors...». Papoutsis, ministre de l'Intérieur au cercle de la social-démocratie disparue, et ancien Commissaire à Bruxelles, a une fois de plus, ordonné la répression démesurée.
Le but étant de terroriser les citoyens, de leur interdire la place Syntagma, après leur avoir supprimé le dernier strapontin dans l'espoir. Seulement, les gens sont tous partis très déterminées, faisant la promesse d'y revenir. Sauf un, blessé, il a été évacué vers l'hôpital.

Grogne populaire et radicalisation politique

Notre dictature protozoaire ne supporte alors plus, le moindre rassemblement populaire. Depuis quelques jours, le P.S. et les autres Papadémons examinent avec intérêt, la proposition de Dora Bakoyanni, chef d'une petite formation de droite ayant fait scission avec la principale droitière de service, le parti de la Nouvelle Démocratie de Samaras.

Elle fait partie de ceux … parlementeurs familliocrates, son père Kostas Mitsotakis, fut Premier ministre dans le passé. Seulement le peuple n'a pas l'air d'apprécier les initiatives de Dora Bakoyanni. Samedi soir, elle était en train de dîner dans un restaurant chic de la ville d'Héraclion en Crète, lorsqu'elle a été repérée par des indignés, lesquels ont  brisé la vitre de l'établissement, lui adressant aussitôt yaourts et cailloux. Le restaurant s'appelle Lucullus; mais le repas du coup … l'était bien moins.

En attendant les hauts dignitaires Troïkans à Athènes cette semaine, les dents grincent.
« Ils veulent nous faire peur mais comme nous sommes entrés dans la troisième guerre mondiale et économique, nous reviendrons et nous allons frapper le moment venu », m'a dit un jeune manifestant. Chez les policiers également, il y a de la grogne mais elle reste contenue. Ce n'est pas facile de taper sur son cousin chômeur pour gagner 700 euros net par mois.

En plus, la Police livre une bataille terrible contre une criminalité qui explose depuis un an. Les retraités de l'Armée, ont créé de leur coté, « deux mouvements de résistance et de renouveau politique », selon leurs propres termes. Les bancocrates quant à eux, nous préparent la nouvelle répression, faisant appel à une sorte d'Euro-corps et à l'OTAN. Parait-il, la principale raison du limogeage des trois chefs d'État-major à l'automne dernier, deux jours avant la démission de Papandréou, tenait du refus de la part des militaires, d'utiliser l'armée pour mater une probable révolte populaire et non pas, le prétendu risque d'un putsch des généraux, comme Papandréou avait suggéré aux Merkoziens durant le sommet à Cannes.

De toute façon il n'y a pas photo. Le jour où les forces de l'ordre vont quitter le côté obscur de la force, les carottes seront alors bien cuites et … les choux de Bruxelles réduits en purée.
On se le disait entre indignés ce soir place de la Constitution, rêvant même d'une nouvelle constituante. Les écoutant, je ne savais pas quoi imaginer. On prend parfois ses rêves pour la réalité certes, mais les rêves des uns, font le cauchemar des autres, c'est bien connu aussi. Surtout sous les dictatures.

Retrouvez Panagiotis Grigoriou sur son blog.

 

Grèce : le retour des indignés

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Grèce
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22