Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 22:23

 

 

Par Okeanos

20 février 2013 - 21:33

(dernière modification le 20/02/2013 - 22:10)

 

 

Grece La Grande Braderie Oui Mais

A la suite de notre article "Grèce : la grande braderie", le grand bluff d'Alexia Kefalas pour Envoyé Spécial, la société Upside TV nous avait menacé de poursuite et contraint à publier son droit de réponse. Aujourd'hui, nous vous invitons à lire la réaction des Indignés du PAF (publiée sur le site mediapart).

 


France 2 et "La Grande Braderie de la Grèce": réaction à l'émission "Envoyé Spécial" du 20 Décembre 2012

Hier soir, Mardi 19 Février, dans son journal télévisé de 20 heures, France 2 a diffusé un reportage intitulé « Grèce, la grande braderie de l’Etat ». Décidément, ce thème plaît beaucoup à la chaîne! En effet, le 20 Décembre 2012, Envoyé Spécial, le magazine de la rédaction, diffusait un reportage intitulé « Grèce, la grande braderie » réalisé par Alexia Kefalas et produit par Upside Television.

Lien pour visionner « Envoyé Spécial » : http://www.youtube.com/watch?v=OyqtyKLSaN8

Un mois après, le 21 janvier 2013, ce reportage a provoqué la mise en ligne d’un article intitulé « Grèce, la grande braderie, le grand bluff d’Alexia Kefalas pour Envoyé Spécial » par le site OkeaNews. Cette contre-enquête a pour objectif de montrer comment « ce reportage est truffé d’inexactitudes et d’omissions » et donne « une image totalement faussée des privatisations en cours en Grèce ».

Lien pour lire l'article d'OkeaNews: http://www.okeanews.fr/grece-la-grande-braderie-le-grand-bluff-dalexia-kefalas-pour-envoye-special/

La société Upside a demandé la publication d’un droit de réponse et  menacé d’engager  des poursuites contre le site. Le médiateur de France 2, que nous avons contacté, nous a envoyé le texte de ce droit de réponse.

Après relecture de l’article d’OkeaNews, de la réponse d’Upside, nous avons revisionné les images. Le reportage d’Envoyé Spécial comporte effectivement des erreurs et pose un problème déontologique concernant l’utilisation du commentaire.

La promesse est très forte au début du sujet : «  Alors il faut vendre et vite : la compagnie des chemins a déjà trouvé preneur, reste à saisir un aéroport, un ancien palais royal, le port d’Athènes, et même des mines d’or ». Mais tout au long de ce 26 minutes, aucune preuve  de vente de ce qui est annoncé n’est apportée, y compris pour la compagnie des chemins de fer.

L’OFFICIEL ET L’OFFICIEUX

L’objectif selon la société Upside n’est pas de montrer ce qui est officiel mais de révéler ce qui se passe derrière, grâce à un travail d’enquête.

Comme le mentionne OkeaNews, les privatisations des biens de l’Etat sont gérées par le TAIPED. Une liste officielle des privatisations est disponible sur son site. Mais comment le téléspectateur peut-il distinguer l’officiel de l’officieux quand on ne l’informe pas de l’existence de la liste officielle du TAIPED ?

Au sujet d’un agent immobilier apparaissant à l’image, Upside, dans son droit de réponse, écrit :  Nikos Lagonikos confirme que « les ventes et les locations d’îles ne sont pas officielles mais qu’elles existent. » La société contredit ainsi le commentaire de son propre reportage qui affirme : «  l’Etat l’a mandaté OFFICIELLEMENT pour vendre ses îles ».

LES ILES A VENDRE

Le commentaire dit : « il n’y a pas une seule mais 47 îles à CEDER ». Dans son interview, Nikos Lagonikos montre le catalogue des îles « que l’Etat a décidé de LOUER pour 49 ans ». Le commentaire affirme « tous les jours de nouveaux biens sont MIS EN VENTE ». Mais l’instant suivant, il cite « l’appel du maire qui voudrait LOUER ».

Le commentaire dit « VENDRE » quand les personnes interviewées disent « LOUER ». Ce procédé de jeux sur les mots leurre le téléspectateur. Quand une parole donne le change ou leurre, cela s’appelle un « bluff ».

Pour en revenir aux faits, le reportage n’apporte aucune preuve de vente d’une île, mais montre un maire qui souhaite louer les installations touristiques présentes sur son île, « l’île des Rêves ».

LA COMPAGNIE DES CHEMINS DE FER

Quand Upside écrit « notre reportage n’affirme pas que la compagnie grecque des chemins de fer a déjà trouvé preneur », encore une fois c’est comme si cette société n’avait pas écouté son propre reportage car le commentaire affirme au début du reportage: « la compagnie générale des chemins de fer a déjà trouvé preneur, reste à saisir… ».

Quand Upside précise dans son courrier « la société Cosco est intéressée par le réseau ferroviaire chemins de fer grecs », elle modère le commentaire du reportage qui dit : « un nouveau gros contrat ».  Dans l’interview, le représentant de Cosco ne parle pas d’acheter le réseau mais de relier le port à la voie ferré. Encore une fois, aucune preuve de vente.

OkeaNews indique que sur le site du TAIPED, la compagnie grecque des chemins de fer fait partie des privatisations qui auront lieu à long terme. C’est exact.

Le commentaire dit «  reste à saisir un aéroport, un ancien palais royal, le port d’Athènes, et même des mines d’or. » Le reportage développe ensuite trois exemples.

LE PORT D’ATHENES

Le commentaire dit «  Il y a MAINTENANT ce petit morceau de Chine ». La concession d’une partie du port du Pirée a été accordée en 2008 donc « ce petit morceau de Chine » a déjà quatre ans d’ancienneté. Ces mots comme « maintenant »  et « aujourd’hui » créent la confusion et amènent le téléspectateur à penser que la privatisation est récente.

LA MINE D’OR et de CUIVRE DE CHALCIDIQUE

C’est encore une fois l’absence de date qui entraîne la confusion dans la privatisation de cette mine, qui a eu lieu en 2003.

Upside répond que le reportage ne dit en aucun cas que l’achat de la mine d’or est une privatisation mais parle très clairement de la privatisation de la FORET qui entoure la mine d’or. Mais alors cette promesse en début de reportage « …et même des mines d’or » ?  Où sont donc ces fameuses mines d’or ?

LA BRADERIE DU PATRIMOINE HISTORIQUE

Même principe, un commentaire très affirmatif : «  les trésors de l’Antiquité comme l’Acropole ne sont pas à vendre, mais il y a des dizaines d’autres vestiges moins connus des touristes. » Concrètement, aucune preuve de vente d’un seul vestige sur « ces dizaines d’autres vestiges à vendre ». Le téléspectateur voit un ancien palais royal à l’abandon.  La polémique sur le détournement des fonds européens destinés à sa restauration est intéressante mais hors sujet.

Nous avons communiqué ces éléments au médiateur de France 2 le 14 Février dernier mais n’avons pas reçu de réponse à ce jour.

                                                                       Pour les Indignés du PAF, Sabine Chevrier, Mercredi 20 Février 2013

Contact: lesindignesdupaf@gmail.com

 

Cet article est en accès libre. Vous pouvez vous abonner gratuitement ici ou vous connecter ici pour profiter de la totalité du site OkeaNews !

Dans le cas ou vous souhaitez partager cet article, vous devez a minima copier également le texte ci-dessous (en conservant le lien) :
source : OkeaNews

Merci de votre compréhension.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Grèce
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22