Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 22:31

tdg.ch - Par Julien Culet. Mis à jour à 17h27 

 

Illégale depuis le début de l’année, l’occupation du parc des Bastions a obtenu sa prolongation jusqu’à fin janvier. Les indignés devront en revanche trouver des revendications, sous peine de perdre leur dernier soutien.

 

Rémy Pagani et le Conseil administratif prolonge l'autorisation des indignés d'occuper le parc des Bastions.

Rémy Pagani et le Conseil administratif prolonge l'autorisation des indignés d'occuper le parc des Bastions.

Depuis le 31 décembre 2011, les indignés n’ont plus l’autorisation de rester au parc des Bastions. Le Conseil administratif a reçu un courrier qui pourrait régler le problème. «Les indignés nous ont fait parvenir une lettre que nous considérons comme une demande d’autorisation», informe Rémy Pagani.

Leur principal soutien commence lui aussi à douter des revendications du mouvement genevois. Leur absence pourrait sonner le glas de l’occupation. «C’est important que les indignés des Bastions défendent des idées. Mais il ne faut pas que ça devienne un endroit où les gens s’installent comme dans un camping.»

Le conseiller administratif nous a fait parvenir le courrier, daté du 8 janvier. Les occupants du parc ne formulent pas de demande directe. M.Pagani reconnait lui-même qu’ «il faut lire entre les lignes.» Nous sommes donc loin de la demande «en bonne et due forme» promise il y a une semaine. Mais l’élu se veut conciliant. Les campeurs reconnaissent dans leur lettre recommandée «être confrontés à des difficultés en matière de propreté et de sécurité». Ces problèmes seront traités avec le magistrat d’À gauche toute ! «Le Conseil administratif a décidé de prolonger l’autorisation jusqu’à la fin du mois, sous réserve d’un entretien entre eux et moi dans mon bureau», poursuit Rémy Pagani.

Les indignés commencent à construire en dur

Le campement prend de plus en plus d’ampleur. Les protestataires installent des constructions toujours plus imposantes et solides, au moyen de planches notamment. Un poêle réchauffe une tente alors qu’un brasero avait été interdit précédemment. «Nous discuterons des conditions de prolongation et notamment de la taille du campement et des installations. Nous insistons pour qu’elles ne soient pas permanentes.»

Indignation des libéraux

Les libéraux-radicaux critiquent la décision du Conseil administratif. «Il n’y a rien d’acceptable dans tout ça, s’indigne Adrien Genecand, Monsieur Pagani saborde le parc des Bastions, c’est dans la lignée de ce qu’il fait déjà avec les espaces publics.» Selon le jeune élu, « les indignés ne respectent pas les réglementations en place. C’est incompréhensible pour les Genevois.» Il s’oppose à cette autorisation renouvelée après une semaine et demie d’illégalité du campement. «On fait des misères aux commerçants lorsqu’une terrasse dépasse de quelques centimètres.»

Rémy Pagani, quant à lui, se refuse à dire qu’il fait une exception à la loi avec les indignés. «Nous agissons comme avec toute autre manifestation à caractère collectif, le 1er mai par exemple.» (TDG)

Créé: 12.01.2012, 17h31

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22