Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 15:51

 

 

Source : www.mediapart.fr

 

Gaza : première incursion terrestre israélienne, plus de 160 morts palestiniens

|  Par Pierre Puchot

 

 

 

Israël a mobilisé quelque 30 000 réservistes et positionné ses tanks à la frontière. Mais la plupart des observateurs militaires ne croient pas à une offensive terrestre, qui aurait un coût politique et matériel important pour Tsahal, à moins que les tirs de plusieurs dizaines de roquettes depuis Gaza ne fassent un nombre important de victimes, ce qui n’est pas le cas. L’Onu, les États-Unis et le France demandent un cessez-le-feu immédiat.

Depuis le début de l'opération militaire d'Israël dans la bande de Gaza, lundi 7 juillet 2014, les bombardements israéliens ont causé la mort d'au moins 162 Palestiniens, dont au moins 56 pour la seule journée du samedi 12 juillet, et près de 100 civils, femmes et enfants.

Ce dimanche 13 juillet a marqué une nouvelle étape, quand une fusillade a éclaté entre des combattants du Hamas et des membres d'un commando de la marine israélienne. C’est le premier accrochage au sol, qui pourrait entraîner plusieurs opérations dites de « hit and run », des incursions de soldats israéliens dans la bande de Gaza pour détruire un objectif militaire. Les soldats du commando israélien, appuyés par l'aviation, ont ainsi attaqué ce dimanche un site de lancement de roquettes à longue portée dans le nord de la bande de Gaza, avant d'être eux-mêmes attaqués, indique l'armée israélienne dans un communiqué. Les brigades Ezzedine Al-Qassam, la branche militaire du Hamas, ont confirmé que « des échanges de feu nourris ont eu lieu entre (ses) combattants et des soldats de la marine sioniste qui tentaient de pénétrer dans la zone de Sudanyia, de la bande de Gaza ».


Des habitants de Gaza cherchent les restes des corps, après un bombardement israélien, le 13 juillet. 
Des habitants de Gaza cherchent les restes des corps, après un bombardement israélien, le 13 juillet. © Reuters

Israël a mobilisé quelque 30 000 réservistes et positionné ses tanks à la frontière. Mais la plupart des observateurs militaires ne croient pas à une offensive terrestre, qui aurait un coût politique et matériel important pour Tsahal, à moins que les tirs de plusieurs de dizaines de roquettes depuis Gaza fassent un nombre important de victimes, ce qui n’est pas le cas : vendredi, l’explosion d’une station-service à Ashdod a fait trois blessés mais aucun Israélien, civil ou militaire, n’a encore péri.

Pour mémoire, en novembre 2012, l’offensive israélienne « Pilier de défense » avait duré huit jours, et entraîné la mort d'au moins 161 Palestiniens, dont une majorité de civils. Six Israéliens – quatre soldats et deux civils – avaient été tués par des tirs de roquette. Une offensive terrestre comme celle de « Plomb durci » en 2008-2009, entraînerait Israël et les Palestiniens de Gaza sur une toute autre échelle : plus de 700 civils, femmes et enfants, sur un total de 1 400 victimes palestiniennes, avaient péri dans cette offensive, ainsi que 13 Israéliens.

Soumis à un blocus constant, Gaza ne s’est d’ailleurs jamais remise de « Plomb durci » et des destructions massives qui eurent lieu alors, et ont entraîné durablement des grandes difficultés pour l’accès à l’eau et à l’électricité.

Largement minoritaires, mais agissant tout de même, plusieurs centaines d’habitants de Tel Aviv ont manifesté samedi soir, pour dénoncer l’offensive israélienne et la mort de civils palestiniens. Et dimanche 13 juillet, le quotidien israélien Haaretz notait que le « crédit » international d’Israël allait en s’amenuisant, à mesure que l’offensive se prolongeait, après les demande d’un cessez-le-feu immédiat de la part de l’Onu, du président des États-Unis Barack Obama et de la France, malgré la position pour le moins contestée de l’Élysée cette semaine. « Si Netanyahou (le premier ministre israélien – Ndlr) veut le retour au calme, il ferait mieux d’initier l’arrêt des hostilités, plutôt que d’attendre pour une offre », écrit le quotidien israélien. « La France appelle au cessez-le feu immédiat. (…) Nous condamnons les tirs de roquettes qui se sont produits de la part du Hamas sur la population civile israélienne, mais nous demandons aussi à Israël de faire preuve de mesure dans sa riposte et en particulier de respecter le droit international et de faire en sorte que les victimes civiles soient épargnées », a déclaré le ministre français de la défense Jean-Yves Le Drian lors de l’émission Le Grand rendez-vous d'Europe 1, ce dimanche. Le premier ministre israélien ne paraît cependant pas enclin pour l’heure à évoquer la perspective d’un cessez-le-feu.

Ce dimanche, dans le New York Times, le chroniqueur Ethan Bronner est revenu lui, sur 20 ans de processus d’Oslo. Comme tant d’autres textes publiés cette semaine, le NYT met en avant l’évidence : la succession d’offensives israéliennes contre Gaza depuis 2008 (Plomb Durci, Pilier de Défense, Bordure de protection) résulte avant tout de la faillite complète du processus de paix soutenu depuis 20 ans par la communauté internationale et le Quartet, les États-Unis et l’Union européenne en tête. Symbole de cette faillite, la visite en Égypte, ce samedi, de Tony Blair – l’envoyé spécial du Quartet depuis 2007 –, venu tenter de convaincre les Égyptiens de s'engager dans une médiation, alors qu'il n’a obtenu aucun résultat tout au long de sa mission.

L'épisode que traverse le Proche-Orient démontre une fois que plus que le conflit israélien ne peut se résoudre que par la perspective d’une solution politique. Or cette solution ne peut être trouvée dans le cadre du processus de négociation bilatérale asymétrique actuel, quand l’une des parties (Israël) est infiniment supérieure à l’autre (les Palestiniens) en terme de ressources politiques, économiques, militaires. « Je n’ai pas de partenaire pour une solution à deux États », a redit une fois encore samedi Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, cité par Haaretz.

 

Lire aussi

 

Source : www.mediapart.fr

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Palestine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22