Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 12:18

 

Rue89

 

Tribune 01/07/2013 à 18h51

 Collectif

 

 

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. » (Benjamin Franklin)

 

Les auteurs
Sandrine Belier (députée européenne EELV), Julien Bayou (conseiller régional EELV, la nouvelle école écologiste), Frederic Neau (animateur de la commission partage2.0 d’eelv et du groupe militant ’les ecologeeks)

Edward Snowden est un citoyen ordinaire... qui a fait preuve d’un courage extraordinaire. Ses révélations et sa cavale mondiale ont mis à nu l’empire américain, eldorado supposé des libertés individuelles et de la protection des citoyens.

Il a révélé que les Etats-Unis étaient en fait les porteurs d’atteintes aux libertés. L’œil de Washington semble avoir remplacé l’œil de Moscou. Pire, les Américains fournissent là aux Russes et Chinois l’opportunité de se dédouaner des violences dont ils savent aussi bien abuser contre leurs peuples. Voilà des relents de guerre froide qui traduisent en réalité un chaos toujours plus fluctuant, entre des démocraties libérales qui réalisent l’œuvre d’Orwell et des dictatures qui défendent la liberté des individus...

Et maintenant ? Toute initiative américaine visant à l’accroissement des échanges sera désormais entachée de suspicions. Comment croire qu’après avoir tenté de nous faire avaler l’Accord commercial anti-contrefaçon ACTA (Anti-Counterfeiting Agreement), les Etats-Unis parviendront à préserver la confiance et nous faire adopter l’Accord de libre-échange transatlantique (TAFTA), nouveau front de l’accès aux données et de la surveillance mondialisée ?

Il aura fallu attendre l’annonce d’écoutes des ambassades et du personnel diplomatique de la France et de l’Union européenne pour que des voix s’élèvent enfin pour demander l’asile pour Edward Snowden. Pourtant, celui-ci a dévoilé un système de surveillance généralisé des données personnelles de plusieurs millions de citoyens du monde.

 


Edward Snowden à la télévision, dans un café de l’aéroport de Moscou, le 26 juin 2013 (Sergei Grits/AP/SIPA)

 

Il nous a alerté sur un système de renseignement et de la manipulation des informations. Sous prétexte de lutte contre le terrorisme, les Etats-Unis surveillent donc tout le monde et partout, des Indignés d’Occupy Wall Street aux fers de lance du Printemps arabe en passant par... les parlementaires européens !

« Vous risquez la mort et nous ne lèverons le petit doigt »

Nous sommes entrés dans l’ère de la société de surveillance consentie et du techno-totalitarisme. Nous ne pourrons désormais plus dire que nous ne savions pas. L’Europe est désormais prévenue, les négociations en cours avec les Etats-Unis sur le traité de libre-échange devront en tenir compte, nous y veillerons.

Edward Snowden est un citoyen ordinaire, comme le sont d’autres lanceurs d’alerte tels que Daniel Ellsberg, Bradley Manning, Julian Assange, Irène Frachon ou Paul Watson. Aux Etats-Unis, l’ancien employé de la NSA, le soldat et le fondateur de Wikileaks risquent tous trois la peine de mort. Les abandonner, c’est aussi envoyer ce terrible signal aux futurs lanceurs d’alerte : « Vous risquez la mort et nous ne lèverons pas le petit doigt. »

Le capitaine Paul Watson, fondateur et président de l’ONG internationale de défense des océans Sea Sheperd est lui poursuivi par le Costa Rica, qui agit en tant que proxy pour le compte des baleiniers japonais. Défenseur de la biodiversité des océans, et plus particulièrement des baleines, il fait partie de ces visionnaires que l’avenir encensera mais que ses contemporains laissent se faire étriller par les intérêts à court-terme qu’ils importunent. Comme Snowden et Assange, sa liberté de mouvement est affectée : il ne peut sortir des eaux internationales sur lesquelles il s’est réfugié. Sa tête est mise à prix au Costa Rica et un séjour en prison signifierait vraisemblablement la mort.

Le Parlement français a adopté le 16 avril dernier une loi de protection des lanceurs d’alerte sanitaires et environnementaux qui s’inscrit dans la lignée de la résolution adoptée au Parlement européen en 2010. L’Assemblée nationale vient d’adopter une disposition renforçant la protection des lanceurs d’alerte en matière de fraude fiscale. L’esprit de ces mesures doit être étendu au-delà de nos frontières.

Faisons preuve du courage contagieux

Europe Ecologie-Les Verts a appelé la France à accorder l’asile à Edward Snowden. Depuis septembre 2012, un comité de soutien formé par les responsables des principales ONG écologistes françaises demande que la France donne l’asile politique à Paul Watson et en fasse le premier réfugié politique écologiste.

Nous faisons nôtre cette démarche et demandons au président de la République, François Hollande, de faire perdurer la tradition de terre d’asile de la France et d’accueillir ceux et celles qui subissent des persécutions en raison des révélations salvatrices qu’ils ont faites dans le cadre leur engagement pour la justice sociale et environnementale et la protection des libertés individuelles.

Soyons cohérents et faisons preuve du courage contagieux tel que le défend Wikileaks : offrons l’asile aux lanceurs d’alerte, et refusons le traité TAFTA.

 

MERCI RIVERAINS ! Corrado DeLuca

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22