Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 15:24

 

 

Le Monde.fr avec AFP

03.07.2013 à 10h31 • Mis à jour le 03.07.2013 à 10h46

 

 


Human Rights Watch fait état de 91 cas d'agressions sexuelles au moins depuis le 28 juin sur la place Tahrir, certaines tournant au viol.

Près d'une centaine d'agressions sexuelles ont été commises sur la place Tahrir et ses environs au Caire en quelques jours, en marge des manifestations contre le président Mohamed Morsi, a rapporté l'ONG Human Rights Watch (HRW), mercredi 3 juillet.

L'organisation, située à New York, fait état de 91 cas d'agressions au moins, certaines tournant au viol, depuis le 28 juin, sur la base d'informations recueillies par des associations locales luttant contre ce phénomène, devenu récurrent en marge des manifestations en Egypte. Le communiqué de HRW fait état de cinq attaques contre des femmes le 28 juin, 46 le dimanche 30 juin – journée des plus fortes manifestations –, 17 le 1er juillet et 23 le 2.

 

Lire l'enquête Place Tahrir, le viol comme crime politique

 

Le scénario le plus souvent décrit par les victimes est celui d'un groupe de jeunes hommes "qui repère une femme, l'encercle, la sépare de ses amis", avant de l'agresser, de lui arracher ses vêtements ou de la violer. Dans certains cas, la victime est traînée au sol pour continuer d'être agressée dans un autre endroit. Dans plusieurs cas, ces attaques, dont certaines ont duré près d'une heure, ont conduit à des hospitalisations.

HRW rapporte que des femmes ont été "battues avec des chaînes métalliques, des bâtons, des chaises et attaquées avec des couteaux". Le communiqué déplore que "le désintérêt du gouvernement" pour ce problème se traduise par une culture "d'impunité".

 

 DISSUADER LES FEMMES DE MANIFESTER

Devant l'ampleur du phénomène, des groupes se sont mis en place au Caire depuis plusieurs mois pour recenser les agressions sexuelles et protéger les femmes lors des manifestations. Ces attaques ont dans plusieurs cas visé des journalistes étrangères. Faute d'arrestations, les responsables de ces actes sont mal identifiés. Certains mettent en cause des groupes de voyous profitant du fait que la police a renoncé à être présente sur Tahrir pour commettre des agressions.

Des groupes militant contre la violence estiment que ces actes visent à dissuader les femmes de participer aux rassemblements contre le pouvoir, et à ternir l'image des manifestations sur ce site emblématique pour le mouvement pro-démocratie.

 

Lire aussi : Le harcèlement sexuel, la onzième plaie d'Egypte


Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Egypte
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22