Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 10:28

Résumé : besoin urgent de véhicules pour Samedi, trajet Nîmes Montélimar.

 

Pour définitivement savoir ce qu’il se passe avec la Marcha Mediterranea, nous sommes allés prendre contact direct avec eux à Lunel où ils passent la nuit dans un gymnase prêté par la mairie.

 

Quand nous sommes arrivé une partie du groupe tenait une assemblée en centre ville, bien accueillie paraît-il mais nous avons peu de détails. Quand ils sont revenus, une autre assemblée a eu lieu devant le gymnase et nous avons pu nous présenter et comprendre un peu le programme pour la suite.

 

Besoin immédiats et importants : le transport de leur matériel, cuisine, tentes, matelas, affaires personnelles. C’est le problème, surtout si il faut avancer vite, comme ils ont l’intention de le faire entre Nîmes et Montélimar. C’est là où nous leurs serons le plus utile.

Etape Lunel-Nîmes : Donc, pour demain, départ de Lunel vers 10-11 h. Il y a déjà 3 voitures, des Perpignanais Indignés avec qui nous avons pris contact et échangés suffisamment d’idées pour en comprendre les positions: on lâche rien !

Avec notre aide en plus (une camionette et deux voitures), vu la faible distance (30 km) on doit pouvoir assurer le transports jusqu’à Nîmes de tout le monde (si il pleut très fort) ou en tout cas du matériel. L’arrivée aura donc bien lieu en fin de matinée et le rendez vous à 14h devant les Jardins de la Fontaine puis à 19h Place Tahrir de Nîmes sont pertinents et maintenus.

Le problème du lieu de campement est plus difficile à résoudre. Ils ont de vives discussions pour savoir si ils doivent solliciter l’aide des ‘officiels’. Occupe t-on la rue sans rien demander (la liberté ne se demande pas, elle se prend !) ou attends t-on des autorisations qui, comme à Montpellier hier soir, sont parfois très partielles et ambigües ?

Nous n’avons pas de solutions idéales pour la nuit à Nîmes et nous les en avons prévenus. On aviseras en fonction des conditions météo et du bon vouloir des ‘forces de l’Ordre’. Peut-on tenter une sorte d’ultimatum : soit on vous fout le bordel en centre ville et vous êtes obligés de mobiliser au moins une quinzaine de fonctionnaires et de soldats professionnels (on dit mercenaires non ?) pour maîtriser tout ça, soit vous nous accordez quelques part un endroit calme pour que les marcheurs puissent se reposer et satisfaire hygiéniquement leurs besoins naturels… ? ( je pense que cela a été le calcul de certaine Mairie, en tout cas à Lunel : un seul fonctionnaire mobilisé en heure sup’ pour surveiller le gymnase, heureux de le faire et très impressionné par la ‘discipline’ des Indignés).

Etape Nîmes-Montélimar. Le vrai problème, il faut là presque impérativement transporter et le matériel et les personnes (certains pourront rejoindre en stop mais je pense qu’il ne faut pas trop éparpiller le groupe). Nous avons en principe le camion de Li et quatre voitures (Marleen, Luc, Vincent, Jean-Paul) ou trois voitures et deux camionettes si je prends la mienne au lieu de mon Fukushima à roulettes. Ce n’est pas assez et si d’autres personnes peuvent faire les 90 km jusqu’à Montélimar ce serait parfait. Je n’ai pas l’impression que nous puissions compter sur les Marseillais qui ont l’air de vouloir repartir le Vendredi soir. Sachant que nous pouvons les héberger (chez Rémi, Joëlle ou autres) pourront-ils rester jusqu’au lendemain ? Leurs voitures seront probablement pleines…

 

Donc, Nîmois, Indignés ou pas, appel est fait…à vous de juger.

(ceci sachant qu’on pourras rembourser une partie des frais de gas-oil, mais plus tard, on a gaspillé, pour l’instant, nos ressources a acheter de la bouffe,voir problème de communication/organisation plus bas)

 

Communication : Il y a un énorme problème de communication. Pour ceux qui ont suivi des assemblées comme celles de la Place de la Maison Carrée, vous avez une idée de la lenteur et de la confusion des débats, parfois. Là c’est pareil sauf que si vous parlez pas espagnol…brouillard total.

Heureusement une personne parmi les Indignados est enfin arrivée pour assurer un peu de traduction, facile à reconnaître, elle a de beaux cheveux bleus (d’où son surnom, Azul, je suppose, élémentaire mon cher Watson). Donc en plus de la prise de parole entre Espagnols est venu se rajouter, à intervalles, une rapide traduction des propos tenus (tout ceci expliquant le peu de détails et l’heure tardive à laquelle je vous en fait part).

D’autre part ils semblent juste sur le point de régler leurs problèmes de contacts avec les gens qui pourraient les aider. Ils ont demandé notre indulgence et se sont excusés de leurs imprécisions. Ils n’avaient pas de téléphones, pas de PC, pas de contacts, etc..

Montélimar a l’air OK pour Samedi (ils assurent le gîte sur un terrain privé), St Etienne aussi, après ce n’est plus de notre ressort mais les suivants feraient bien de s’armer de patience.

 

Effectifs et besoins moins vitaux : Il y a environ 25 personnes, au moins (personne ne sait exactement quels sont les effectifs, cela change souvent). Ils ont un camion aménagé en camping car, une table, des réchauds, du matériel de cuisine et sont donc relativement autonome à ce point de vue. Le camion les suit jusqu’au 8 Septembre en principe.

Ils ont pour l’instant pas mal de fruits et légumes et se débrouillent pas trop mal pour le ravitaillement, en récupérant sur les marchés. Je pense qu’ils ont surtout besoin de viande ou poisson (‘protéinas’ est revenu souvent dans la conversation) et de choses qui se conservent car ils n’ont pas de frigo. Nous verrons si nos achats de ce matin peuvent les aider. La liste Marseillaise est trop vaste, mais il semble bien que vêtements (de pluie et chauds) et chaussures seraient les bienvenus, l’Automne approche et ils remontent vers le Nord.

Ayant des problèmes de vaisselle (c’est toujours les même qui s’y collent) ils veulent que chacun ait ses couverts, à son nom (si c’est pas propre, on sait à qui s’adresser). Tout ça est très humain, ça rassure…ce ne sont pas des Stakhanovs auto-gérés, eux non plus…mais ça on avait remarqué.

Donc le besoin identifié ce soir c’est de la vaisselle plastique solide (manque de bol on a acheté des assiettes en carton…).

 

Le mieux pour se rendre compte vraiment de ce qui se passe sera pour vous de venir les voir ou de les suivre sur un bout du chemin. Quoiqu’on en pense ils ont droit à notre aide et notre respect. On ne sait pas très bien ce qu’ils vont dire à Bruxelles mais il semble bien que ce ne serait pas très différent si c’était nous qui y allions…

Ils sont peu nombreux mais il semble bien que d’autres groupes soient déjà en route, en plus de ceux qui ont réussi à tisser des liens avec les autochtones. Deux groupes sont passés par Nîmes sans que ni eux ni nous ne sache l’existence de l’autre, que nous poursuivions le même but, inventer et faire advenir un nouveau monde, ici et partout, tout de suite.

Vous croyez que c’est un rêve ? Posez vous donc un instant la question de savoir ce qui a fait bouger l’humanité depuis la nuit des temps, un sordide calcul comptable ou des utopies en action. Vous avez tous la réponse, elle vient d’évidence.

 

Peuples d’Europe, debout !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22