Mercredi 7 novembre 2012 3 07 /11 /Nov /2012 23:59

 

 

 

« Je ne peux pas être en accord avec un “choc de compétitivité” dont on enverrait la facture aux ménages via une hausse de la TVA », explique Guillaume Balas, président du groupe PS à la région Île-de-France et secrétaire général du courant socialiste «Un monde d'avance», de Benoît Hamon et Henri Emmanuelli.

 

--------------------------------------------------------

 

Reconstruire le tissu industriel. Alors que la balance commerciale de la France a accusé un déficit de 70 milliards d’euros en 2011, l’industrie doit retrouver son rôle moteur au sein de notre économie. Après 10 années de gouvernement de droite, ce sont plus de 750 000 emplois industriels qui ont disparu sur notre territoire. Le rapport Gallois a l’immense mérite de soulever, à l’occasion de ce débat, nombre de problèmes structurels rencontrés par notre pays.

Là où l’industrie française a régressé, c’est dans sa compétitivité « hors coût ». La compétitivité « hors coût » compare l’évolution de facteurs tels que la qualité, le contenu en innovation, en ergonomie et en design des produits offert. C’est là que le bât blesse. Il faut donc faire un effort massif en faveur de la recherche et de la formation professionnelle. La compétitivité d’un pays, c’est aussi la qualité de ses infrastructures et le niveau de ses services publics. D’où la nécessité de maintenir les investissements publics à un niveau élevé. Sur ces questions, le Gouvernement est engagé dans une dynamique de reconquête de notre tissu industriel.

 

 Ne pas se tromper de débat. L’idée que les entreprises ne sont plus en mesure d’investir en raison d’un coût du travail trop élevé ne résiste pas à l’analyse : dans la même période, c’est la rémunération des actionnaires qui a bondi. Les dividendes ont atteint leur niveau le plus élevé depuis l’après-guerre, avec 9% de la valeur ajoutée contre 2.5% au début des années 1990 !

Ce n’est pas le coût du travail qui est élevé, mais le coût du capital !

S’il est exact de dire que le coût horaire du travail en France est supérieur au coût horaire du travail en Allemagne, il faut néanmoins distinguer les secteurs et prendre en compte les réels facteurs de compétitivité « coût ». Dans l’industrie manufacturière notamment, on constate que le coût de la main d’œuvre par unité produite est lui, largement comparable.

Je ne peux donc pas être en accord avec un « choc de compétitivité » dont on enverrait la facture aux ménages via une hausse de la TVA, leur pouvoir d’achat ayant été largement écorné ces dernières années.

Il ne serait pas non plus acceptable de présenter la facture aux collectivités territoriales à travers une baisse des dotations de l’Etat ! Leur situation est déjà extrêmement critique alors même que leur intervention en termes d’investissements publics et d’organisation des solidarités locales est indispensable.

Il existe des propositions alternatives : d’abord, il faut moduler l’impôt aux entreprises en fonction de leur niveau d’exposition au marché mondial. Le crédit d’impôt doit être ciblé sur les entreprises qui sont en concurrence avec l’extérieur. Il est aussi absolument indispensable de conditionner ces aides pour qu’elles servent uniquement à créer de l’emploi ou à générer de l’investissement, et pas à augmenter les dividendes !

Je m’interroge également sur la place de la taxe écologique dans ce dispositif. Cette taxe devrait en effet financer prioritairement la transition énergétique, plutôt que la baisse du coût du travail ! On ne doit pas hypothéquer notre avenir, la croissance verte, pour restaurer les marges de nos entreprises.

 

Pour résoudre les problèmes de compétitivité, plaçons nous à l’échelle de l’Europe. L’échelle pertinente pour aborder la question de la compétitivité se situe au niveau européen. Avec la création de l’euro, nous ne pouvons plus dévaluer notre monnaie, et permettre ainsi à nos entreprises de bénéficier d’une baisse de leurs prix sur le marché mondial. Avec l’adoption du TSCG, nous nous retrouvons dans une Europe de l’austérité et de la compétition. C’est pourquoi les Etats sont aujourd’hui contraints à des politiques de rigueur, pourtant contre-productives face à la crise.

Résolument européen, le courant Un Monde d’Avance milite pour une Europe fédérale, démocratique, sociale et solidaire. Or réduire le coût du travail en France, faire du dumping social avec nos partenaires européens, n’est pas notre idée de l’Europe…

60% de nos échanges se situent dans la zone Euro. Se lancer dans une « guerre de compétitivité » est l’exact contraire de la stratégie coopérative dont l’Europe a besoin. Puisqu’elle consiste pour l’essentiel à gagner des parts de marché sur nos partenaires de la zone euro, il ne s’agit rien moins que de dumping social… dont rien n’indique qu’elle sera suffisante pour rétablir nos comptes car nos partenaires utiliseront le même procédé ! Pire, cette démarche est porteuse de risques pour la croissance, en diminuant fortement les demandes intérieures des pays européens.

Nous devons agir pour le retour de la politique monétaire de l’Union dans le champ démocratique, pour le retour sous l’égide des gouvernements des décisions prises au niveau de la Banque Centrale Européenne. Le rapport Gallois le pointe, « l’euro fort a pesé sur les prix à l’exportation (…) et il a stimulé les importations de produits manufacturés concurrents des productions locales ».


Il est donc grand temps de remettre la politique monétaire au service de la croissance et de l’emploi.

 

Guillaume BALAS,  Secrétaire Général du courant Un Monde d’Avance

 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Economie et social
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Présentation

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Images Aléatoires

  • DSC00542
  • DSC00863
  • DSC00594
  • 30
  • DSC00640
  • La bonne affaire !

Partager

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés