Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 17:54

 

Le Monde.fr avec AFP

 30.05.2013 à 16h41 • Mis à jour le 30.05.2013 à 18h13


 

 

Métro en grève, entreprises à l'arrêt, assemblées et meetings... la Confédération générale des travailleurs portugais (CGTP), principal syndicat du pays, organise ce mouvement le jour de la Fête-Dieu, qui, pour la première fois, ne sera pas chômé.

Métro en grève, entreprises à l'arrêt, assemblées et meetings... la Confédération générale des travailleurs portugais (CGTP), principal syndicat portugais, organise jeudi 30 mai une journée de protestation contre la politique d'austérité, exigée par les créanciers du pays, l'Union européenne, le FMI et la BCE. LA CGTP a choisi la journée du 30 mai, correspondant à la Fête-Dieu, dans la mesure où, pour la première fois, ce jour ne sera pas chômé cette année, le gouvernement ayant décidé de supprimer quatre jours fériés dans le cadre de ses efforts pour redresser ses finances.

Le Portugal bénéficie depuis deux ans d'un plan de sauvetage de 78 milliards d'euros, en contrepartie duquel il doit mettre en place un programme de rigueur draconien. Selon les prévisions officielles, l'année 2013 ne sera pas celle des résultats car le PIB devrait reculer de 2,3 %, et le chômage, déjà à un taux record de 17,7 %, atteindre les 18,2 %.

Comme dans d'autres pays d'Europe, l'austérité a provoqué le mécontentement populaire. Au Portugal, les mouvements sociaux ont pris la forme de grèves à répétition et des manifestations qui jusqu'à présent se sont déroulées de manière pacifique, contrairement aux débordements en Espagne et en Grèce. Le gouvernement tente désormais d'apaiser le mécontentement en avançant des propositions en faveur de la croissance et de l'emploi alors qu'il prévoit à partir de l'année prochaine une légère croissance de 0,6 %.

 

 UN NOUVEL ASSOUPLISSEMENT DES OBJECTIFS EN VUE


Mais, avec une dette qui dépasse 120 % du PIB, le pays reste confronté à de sérieuses difficultés pour respecter ses objectifs budgétaires, même si les bailleurs de fonds ont accepté de les alléger en mars 2013. Bruxelles a confirmé ces objectifs en début de semaine : un déficit public à 5,5 % du PIB, puis à 4 % l'année prochaine et à 2,5 % en 2015.

 

Lire aussi : La récession devrait être pire que prévu au Portugal en 2013


Ils semblent pourtant difficiles à atteindre et, dans ses dernières estimations, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) s'est montrée plus pessimiste que le gouvernement, prévoyant un déficit à 6,4 % du PIB en 2013 et à 5,6 % l'année suivante. Même si Lisbonne continue d'affirmer que les objectifs sont à sa portée, le premier ministre Pedro Passos Coelho n'en a pas moins récemment admis qu'il pourrait solliciter de la troïka un nouvel allégement. Une demande à laquelle les créanciers pourraient accéder sans trop rechigner dans la mesure où le Portugal reste à leurs yeux "un bon élève" de la zone euro.

Mais dans le pays les critiques contre la politique de rigueur ne font qu'augmenter, à telle enseigne que l'ancien président socialiste, Mário Soares, 89 ans, a même réussi à rassembler tous les partis de gauche, généralement très désunis, pour une conférence "contre l'austérité" qui devait se tenir en fin de soirée.

Mais, dans le pays, les critiques contre la politique de rigueur ne font qu'augmenter, à tel point que l'ancien président socialiste, Mário Soares, 89 ans, a même réussi à rassembler tous les partis de gauche, généralement très désunis, pour une conférence "contre l'austérité" qui devait se tenir en fin de soirée.

De leur côté, la CGTP, proche du Parti communiste, et l'autre grand syndicat portugais, l'Union générale des travailleurs (UGT), liée au Parti socialiste, prévoient déjà la prochaine journée d'action : ils discutent actuellement en vue d'une grève générale au mois de juin, après celles organisées l'année dernière en mars et novembre.

 

Lire notre reportage : Portugal : la montée de l'amertume


Lisbonne approuve un strict budget rectificatif pour 2013

 

 

Le gouvernement portugais a approuvé, jeudi en Conseil des ministres, un strict budget rectificatif pour 2013 afin de compenser le rejet, début avril, par la Cour constitutionnelle de plusieurs mesures d'austérité, jugées discriminatoires envers les retraités et les fonctionnaires, qui devaient rapporter 1,3 milliards d'euros.

 

Pour compenser le manque à gagner, le gouvernement avait indiqué mi-avril qu'il entendait notamment réduire les budgets de fonctionnement de tous les ministères à hauteur de 0,5 % du PIB, reprogrammer les fonds communautaires et renégocier les partenariats public-privé. Ce sont ces mesures que le Conseil des ministres a approuvées jeudi et qui seront plus amplement détaillées lors de leur vote au Parlement à la fin de la semaine prochaine.

 

Dans la mesure où la coalition de centre-droit au pouvoir dispose à l'Assemblée d'une confortable majorité, le budget rectificatif devrait être approuvé sans problème, mais devrait toutefois déchaîner les critiques de la principale formation de l'opposition, le Parti socialiste réclamant depuis longtemps un allègement de l'austérité.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Portugal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22