Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 16:29

 

Le Monde - 17 janvier 2012

 

Au petit matin, la « marche funèbre » des « indignés »

Cercueil en carton peint en noir, masques de "V", panneaux au slogan percutant... Pour leur première manifestation, les "indignés" dunkerquois semblent avoir tout compris de la meilleure façon d'attirer les médias locaux : leur promettre de belles images. Ils sont  une douzaine à s'être ainsi donné rendez-vous à 8 heures du matin pour participer à une "marche funèbre" pour l'emploi à l'occasion du sommet social de mercredi.

 

Sous le soleil levant, les "indignés" transportent le cercueil de l'emploi. © Elodie Ratsimbazafy

Sous le soleil levant, les "indignés" transportent le cercueil de l'emploi. © Elodie Ratsimbazafy

 

A l'arrière du cortège, Alain Marsy, 56 ans, ouvrier depuis 1970, est convaincu que ce mouvement "va prendre de l'ampleur". Adepte du théâtre de rue , il se prête volontiers aux demandes des photographes et des cameramen. Le grand manteau noir et l'écharpe rouge, c'est son "clin d’œil" à Jean-Luc Mélenchon et aux militants du Front de gauche qui attendent le cortège devant l'agence Pôle Emploi de Bazennes.

 

Alain Marsy pose devant un bateau de SeaFrance. © Elodie Ratsimbazafy

Alain Marsy pose devant un bateau de SeaFrance. © Elodie Ratsimbazafy

 

Pas question pour autant de confondre les combats, précise Guillaume, 27 ans, qui a initié le mouvement à Dunkerque en novembre, au retour d'un stage en Espagne. "Nous ne sommes pas fermés à une collaboration ponctuelle avec le Front de gauche ou des syndicats, mais nous n'avons pas de visée politique. Nous sommes un rassemblement de citoyens déçus par les partis." "On aimerait que le mouvement soit encore plus représentatif et encore plus large que notre noyau dur de jeunes diplômés", ajoute Mathieu, 34 ans, surveillant dans un collège depuis une dizaine d'années.

 

Devant l'antenne Pôle Emploi de Bazennes, les "indignés" retrouvent quelques militants du Front de gauche. © Elodie Ratsimbazafy

Devant l'antenne Pôle Emploi de Bazennes, les "indignés" retrouvent quelques militants du Front de gauche. © Elodie Ratsimbazafy

 

Au-delà des belles images, les "indignés" dénoncent les différents projets du gouvernement visant, selon eux, à "imposer aux travailleurs une flexibilité à outrance : CDD de 30 mois ou CDI intérimaire, chômage partiel facilité, modulation à la carte du temps de travail avec une baisse de salaire". Alain Marsy compte d'ailleurs bien interpeller le candidat François Bayrou sur toutes ces questions "d'avenir et de société"  lors de sa venue jeudi à Dunkerque pour un meeting de campagne.

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22