Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 21:46

 

mediapart.fr

Au Japon, le lobby nucléaire se fissure

|  Par La rédaction de Mediapart

 

 

Un roman, signé d'un pseudonyme mais écrit par un haut fonctionnaire, décrit les manœuvres du lobby nucléaire japonais pour tenter de faire redémarrer les centrales fermées à la suite de l'accident de Fukushima.

 

Un roman, qui met en scène le lobby nucléaire japonais après Fukushima, est en passe de devenir un best-seller au Japon. Écrit par un haut fonctionnaire qui signe sous le pseudonyme de Retsu Wakasugi, il raconte les efforts du « village nucléaire » japonais, alliance d’industriels, de politiques et de membres du gouvernement, pour relancer les centrales nucléaires nippones, qui tournent au ralenti depuis le tsunami de mars 2011. Toutes les centrales sont arrêtées depuis mi-septembre et aucun redémarrage n’est prévu avant plusieurs mois (voir ici).

 

Exemplaires du roman de Wakasugi dans une librairie japonaise 
Exemplaires du roman de Wakasugi dans une librairie japonaise© Yuka Hayashi

Paru le 11 septembre dernier, le livre en est à son quatrième retirage et s’est vendu à plus de 50 000 exemplaires. Le buzz est entretenu par le mystère de l’identité de l’auteur, qui connaît manifestement très bien son sujet.

« C'est dans la description détaillée de la nature des technocrates japonais et des pratiques politiques et bureaucratiques courantes, ainsi que des relations entre l'administration et l'industrie, et entre l'administration et les médias, que Wagasuki se montre le plus brillant », estime le quotidien The Mainichi.

Wagasuki livre de nombreux détails sur la vie personnelle et professionnelle de ceux qui font partie du « village nucléaire », le lobby nippon de l’atome. On apprend notamment que de jeunes fonctionnaires du METI (ministère de l’industrie) dorment sur des canapés de cuir dans les bureaux personnels de certains de leurs supérieurs hiérarchiques lorsqu’ils ont de trop longues journées de travail.

On assiste aussi à un entretien au cours duquel le numéro 2 de l’agence de l’énergie expose à un parlementaire, ami de trente ans, les points en discussion sur le redémarrage des réacteurs avant une conférence de presse. La rencontre se passe dans un restaurant connu pour être prisé des politiques et hauts fonctionnaires et le parlementaire commande son plat favori, un curry spécial de bœuf wagyu.

À l’évidence, l’auteur du livre sait de qui et de quoi il parle. Et il paraphrase l’actualité, au moment où le gouvernement libéral de Shinzo Abe tente de relancer le nucléaire, malgré l’opposition d’une grande partie de l’opinion publique. Le roman s’intitule Genpatsu whiteout, ce que l’on peut traduire par « le jour blanc du nucléaire ». Un « jour blanc » est un phénomène optique, consécutif à une tempête de neige ou à un brouillard, qui rend invisibles les ombres et les contrastes, tout l’environnement baignant dans une lueur blanche uniforme. Ce jour blanc est à l’image de l’affrontement entre les défenseurs et les adversaires de l’atome au Japon, qui ne savent pas vraiment de quoi l’avenir sera fait.

Le livre – qui n’est pas traduit – est présenté par le Wall Street Journal comme un « roman anti-nucléaire », ce que confirme le sous-titre choisi par l’éditeur (Kodansha) : « Une autre explosion de réacteur est inévitable : l’accusation d’un haut fonctionnaire. » L’auteur ne prend pas explicitement position contre le nucléaire, mais il critique implicitement ses défenseurs, alors que, selon toute vraisemblance, il est politiquement proche d’eux. On peut voir dans la parution de ce roman un signe supplémentaire d’une division croissante parmi les forces qui soutiennent le nucléaire au Japon. Une fracture est en train de s’ouvrir au sein même du Parti libéral démocrate (PLD), actuellement au pouvoir, et traditionnellement pro-nucléaire. Récemment, Junichiro Koizumi, ancien premier ministre libéral et l’un des hommes politiques les plus populaires au Japon, a tenu un discours appelant le gouvernement de Shinzo Abe à abandonner l’énergie nucléaire.

Un autre membre connu du PLD, Taro Kono, membre de la Chambre des représentants, a pris à plusieurs reprises des positions tranchées contre le nucléaire et a appelé son propre parti à cesser de soutenir l’industrie de l’atome. Ainsi, en 2011, Kono appelait son propre parti à abandonner sa politique de soutien aux firmes nucléaires. Interrogé par Reuters, il a récemment critiqué le soutien financier de l’État japonais à Tepco, l’exploitant de la centrale de Fukushima, qui est au bord de la faillite. Un personnage du livre, décrit comme « un loup solitaire du parti conservateur » qui tient un discours anti-nucléaire, n’est pas dépourvu d’une certaine ressemblance avec Kono… 

Les manœuvres du « village nucléaire » décriées dans Genpatsu whiteout aboutiront-elles effectivement à un redémarrage de l’industrie atomique japonaise ? Dans les faits, le Japon dépend de moins en moins du nucléaire pour produire son électricité. Selon le METI, les neuf sociétés qui possèdent des réacteurs nucléaires vont dépenser 7 500 milliards de yens (56 milliards d’euros) en achat de gaz, pétrole et charbon pour l’année fiscale en cours (jusqu’à mars prochain). Un récent sondage, financé par le gouvernement, montre que 31 % des personnes interrogées jugent indolore la hausse de prix de l’électricité due au recours aux combustibles fossiles ; pour 41 %, elle constitue un inconvénient mineur ; seuls 29 % jugent cette hausse douloureuse. Autrement dit, la majorité des Japonais sont prêts à payer un peu plus cher pour se passer d’électricité nucléaire. Le roman de Wakasugi surfe sur la vague anti-nucléaire, tout en y contribuant.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22