Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 12:40

 

Le Progrès- le 04/09/2011 à 00:00

Bressane d’origine et « militante de l’école publique », Marie-Hélène Pin était en poste au collège d’Écully (69) avant de prendre sa retraite, et de s’installer dans le Revermont / Photo Jean-Pierre Balfin

Bressane d’origine et « militante de l’école publique », Marie-Hélène Pin était en poste au collège d’Écully (69) avant de prendre sa retraite, et de s’installer dans le Revermont / Photo Jean-Pierre Balfin

Courmangoux. Conseillère principale d’éducation à la retraite depuis avril, Marie-Hélène Pin a décidé de rendre symboliquement la distinction qui lui avait été décernée en 1994


Le petit insigne lui avait été remis en août 1994. Remballé, il a été réexpédié avec le courrier recommandé adressé au ministre, ce 30 août. Conseillère principale d’éducation à la retraite depuis quelques mois, Marie-Hélène Pin a décidé de rendre ses Palmes académiques, une distinction dont elle était fière pourtant, décernée par le recteur d’académie de l’époque, saluant son parcours de « militante de l’école publique ».

Une « affaire de conscience », ainsi qu’elle l’écrit : « Ce n’est pas sans tristesse que je viens aujourd’hui vous rendre mes Palmes académiques, en traversant le vaste champ d’idées qui nous sépare, ces réformes et contre-réformes qui délitent d’année en année l’école sans se préoccuper de l’élève. »

Désormais installée à Roissiat, dans le village de Courmangoux, Marie-Hélène Pin, Bressane d’origine, était en poste au collège d’Écully, dans le Rhône, jusqu’en avril dernier.

Elle y a laissé des souvenirs, et quelques illusions : « Les choses ont changé petit à petit, de manière insidieuse. À un moment donné, on se dit que ça ne peut plus continuer comme ça. »

Suppressions de postes, fermetures de classes, affaiblissement du soutien scolaire et de la formation des enseignants, autant de facteurs de régression, aux conséquences lourdes sur la vie scolaire.

Un exemple concret, teinté d’amertume : « Je sais que la personne qui me remplace, c’est un stagiaire. »

Mais l’indignation était là depuis plusieurs mois déjà. Un « déclic », les banderoles « école en danger » croisées sur le bord de la route, dans les villages traversés par la départementale 1083, entre Courmangoux et Lyon. « J’avais entendu, au début de cette année, que certaines personnes rendaient leurs Palmes académiques, et la réponse du ministre, qui disait que c’était indigne. En matière de dignité, il y aurait beaucoup à dire. »

En colère, Marie-Hélène Pin, contre la « mastérisation des professeurs » : « J’ai lu dans votre journal le recteur expliquer que tout allait bien, que les étudiants en Master n’avaient eu que deux jours de formation l’année dernière, qu’ils en auraient cinq cette année, donc ce serait formidable ! L’objectif du ministre, c’est de mettre un professeur devant chaque classe, quelle ambition pour l’école ! »

En colère aussi, contre « l’inégalité de traitement entre le privé et le public », contre un gouvernement qui « voudrait nous rassurer en construisant des prisons ». Et de citer Victor Hugo : « Une école qu’on ouvre est une prison qu’on ferme. »

Pour avancer à contre-courant, les indignés de l’Éducation nationale n’ont plus besoin de ces Palmes.

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Ils réagissent
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22