Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 22:52

 

 

Source : www.apisbruocsella.be

 

Aidez les abeilles

 

 

Les abeilles et les autres insectes pollinisateurs sont indispensables au maintien de la vie sur terre et à la pérennité des sociétés humaines.

De petits gestes simples peuvent vous permettre d'aider les abeilles à la maison, dans le jardin ou sur un simple balcon. 

 

 

 

Loger les abeilles

Pour aider les abeilles on peut leur offrir de quoi se loger. Ceci est particulièrement intéressant pour les abeilles sauvages. 

Recréer des habitats naturels où les espèces viendront nicher d'elles-mêmes, ou installer des nichoirs artificiels pour d'autres espèces, aidera les butineuses à prospérer au jardin. 

Attention cependant : offrir le gîte, c'est bien, mais avec le couvert en plus, c'est encore mieux ! Découvrez quelles plantes installer au jardin ou sur votre balcon pour attirer et nourir les abeilles.

 

Nichoirs à abeilles solaires
Habitats

Il est possible, même dans un petit jardin, de recréer des habitats propices à l'installation naturelle des abeilles sauvages, que ce soit pour nidifier ou simplement s'abriter des intempéries.

Terre nue, tas de sable

De nombreuses abeilles solitaires creusent des galeries dans le sol, certaines à la verticale, d'autres à l'horizontale ; ce sont les abeilles terricoles. On leur offrira donc des zones de terre nue (terre battue, ou avec une très faible végétation) et des petits talus à versants verticaux, préférablement au soleil.

La nature du sol pourra varier, accueillant ainsi différentes espèces : sol argileux, sol sablonneux, sol calcaire, etc. On pourra recréer différents sols, en creusant sur environ un mètre carré (et une profondeur de plus ou moins 80 centimètres), et en remplissant les fosses avec divers types de terre. Une fosse pourra être remplie de sable de construction jaune, non lavé. 

On évitera la pousse de plantes qui auraient vite fait d'envahir le carré aménagé. On pourra également surmonter l'aménagement d'un treillis (type cage à poules) pour éviter que les chats ne viennent y faire leurs besoins.


Bois mort

Certaines espèces d'abeilles solitaires nichent dans le bois mort, en s'installant dans des cavités préexistantes (osmies) ou en creusant elles-mêmes des galeries (Xylocope, cératines). On gagnera à laisser en place les arbres morts, sans même les abattre (mais en les sécurisant au besoin). Les arbres morts offrent gîte et couvert à une foule d'animaux, des insectes aux oiseaux. Leur disparition progressive, abattus et remplacés, conduit hélas à la raréfaction de nombreuses espèces animales.

À défaut d'arbre mort, on pourra laisser en place des bûches de bois. il faudra généralement plusieurs années de dégradation par les champignons avant qu'elles n'attirent les insectes. Les bûches issues d'arbres du jardin sont à privilégier ; le bois d'oeuvre peut être utilisé, mais son intérêt est beaucoup plus limité. Dans tous les cas, le bois traité chimiquement contre la pourriture doit être évité, d'une part parce qu'il mettra des années avant de se décomposer, et d'autre part parce qu'il est imbibé de produits toxiques pour les abeilles et autres insectes. 

On pourra également créer des nichoirs à base de bûches percées.


Tas de feuilles mortes

Des tas de feuilles mortes peuvent accueillir les reines bourdons qui hivernent en attendant le printemps. Dans le même ordre d'idée, des tas de branchages et des herbes hautes abriteront les insectes (et les petits mammifères) pendant l'hiver, ou pendant les intempéries. 


Tas de pierres sèches

Les tas de pierres se réchauffent vite, grâce au soleil, et permettent aux insectes de venir s'y prélasser. Entre les anfractuaosités, on trouvera une foule de petits animaux, venus soit pour la chaleur, soit pour l'humidité, en fonction des conditions locales, voire tout simplement pour s'y abriter des prédateurs : limaces, cloportes, vers de terre, nids de fourmis, araignées, papillons cachés, punaises, abeilles solitaires, voire même crapauds et grenouilles si l'environnement s'y prête. 

 

 

Nichoirs

On peut fournir aux abeilles sauvages des nichoirs, solutions artificielles pour favoriser leur installation.

Avec 370 espèces d'abeilles sauvages, il existe évidemment des modes de nidification relativement variés, et donc différents types de nichoirs. Pour aider les abeilles, on pourra ainsi installer l'un ou l'autre nichoir dans le jardin, sur une terrasse ou un balcon.

Attention toutefois : offir le gîte, c'est bien, mais avec le couvert en plus, c'est encore mieux ! Découvrez quelles plantes choisir pour vos jardins et balcons pour attirer et nourir les abeilles sauvages !

 

 

 

Suite de l'article sur www.apisbruocsella.be

 

 

Source : www.apisbruocsella.be

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22