Les Actions

Lundi 13 février 2012 1 13 /02 /Fév /2012 14:03
  • Solidarité avec le peuple grec en lutte
  • Assemblée Générale/Populaire
  • Quand un peuple est attaqué ce sont tous les peuples qui sont attaqués.

    Le 10 février, le gouvernement non élu de la Grèce a adopté un nouveau plan d'austérité encore plus dur et destructif. Le salaire minimum est diminué de 22% et gelé pour trois ans, les conventions collectives sont tout simplement supprimées, il y aura 15 000 licenciements dans la fonction publique et 150 000 postes seront détruits par non renouvellement...

    Le peuple grec est en train de se soulever contre cette politique de terreur sociale. Dans le silence assourdissant des médias, les manifestations se multiplient ainsi que les grèves générales malgré la violente répression.

    Les Grecs ont besoin de la solidarité internationale et y font appel

    Répondons à cet appel.

    La mobilisation des grecs se heurte au mur d'une dictature européenne et internationale, celle des marchés financiers et de la troika : UE, BCE, FMI, qui ont imposé aux grecs ces plans d'austérité et un gouvernement non élu. Les gouvernements dans l'UE, en particulier le gouvernement français, sont parties prenantes de cette dictature et appliquent dans les autres pays des politiques qui vont dans le même sens. La Grèce n'est pour eux qu'un laboratoire avant généralisation. La situation va s'aggraver encore avec le projet de nouveau traité européen obligeant à introduire la "règle d'or" dans nos constitutions.

    Solidarisons nos luttes et construisons ensemble un mouvement permettant de résister et créer. Défendons nos droits et reprenons nos vies en main.

    Depuis le mois de novembre, des marcheurs indignés partis de Nice font route vers Athènes, en solidarité avec les grecs. L'assemblée du mouvement Démocratie Réelle de Paris réunies le 12 février exprime son soutien et son amitié au peuple grec mobilisé, et appelle à participer aux manifestations qui seront organisées les prochains jours par le collectif des étudiants et travailleurs grecs, suite au rassemblement ce jour-ci devant l'ambassade de Grèce.

    Peuple grec, nous sommes avec vous !

    Déclaration adoptée par consensus à l'Assemblée Générale de Paris, le 12 février 2012

 

 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Les Actions
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 9 février 2012 4 09 /02 /Fév /2012 19:54


Date : Thu, 9 Feb 2012 17:06:48 +0000
De : stéphane octeau


Bordeaux : RDV à 14H place de la Victoire !!!
http://www.fruncut.org/actions/227

LE HAVRE : 9H Pôle emploi Paul Souday, à tous les amoureux (contraints)
de Pôle emploi, à la Saint-Valentin, rappelez lui votre attachement
http://www.fruncut.org/actions/229

LYON : RENDEZ-VOUS À 8 HEURES 30 PLACE JEAN MACE (devant la CPAM)
http://www.fruncut.org/actions/221

Nancy : Lundi, 13 fevrier réunion de "crise" ouverte à 18h au 76 rue de
la Hache. On affine la stratégie et on la définie.
http://www.fruncut.org/actions/223

PARIS : 12h30 Fontaine des Innocents, Place Joachim-du- Bellay ,
Métro Châtelet, Les Halles
http://www.fruncut.org/actions/224

Rennes :  RDV métro République le 14 février 9 h30 Pour la plus chaude
des Saint Valentin : Tous à Poil’emploi .
http://www.fruncut.org/actions/226

Toulouse : RDV à 14:30 Pôle emploi ANPE de Toulouse - Occitane 6A place
Occitane
http://www.fruncut.org/actions/228

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Les Actions
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 1 février 2012 3 01 /02 /Fév /2012 14:23

 

Porto Alegre, le 28 janvier 2012,
Assemblée des mouvements sociaux

Traduction : Guillaume Beaulande

Nous, peuples de tous les continents, réunis dans le cadre de l’Assemblée des mouvements sociaux tenue lors du Forum social thématique « Crise capitaliste - Justice sociale et environnementale », luttons contre une crise systémique qui se traduit par une crise économique, financière, politique, alimentaire et environnementale mettant en péril la survie même de l’humanité. La décolonisation des peuples opprimés et la confrontation avec l’impérialisme représentent le principal défi des mouvements sociaux dans le monde.

Nous nous réunissons ici, dans toute notre diversité, pour construire ensemble un agenda d’actions communes contre le capitalisme, le patriarcat, le racisme et tout type de discrimination et d’exploitation. C’est pourquoi nous réaffirmons nos axes communs de luttes, adoptés lors de notre Assemblée de Dakar en 2011. La lutte contre les transnationales, la lutte pour la justice climatique et pour la souveraineté alimentaire, la lutte pour l’élimination des violences faites aux femmes, la lutte pour la paix et contre la guerre, le colonialisme, l’occupation et la militarisation de nos territoires.

Les peuples du monde entier subissent aujourd’hui l’aggravation d’une crise profonde du capitalisme dans laquelle ses agents (banques, transnationales, conglomérats médiatiques, institutions internationales et tous les gouvernements à leur service) cherchent à accroître leurs bénéfices au prix d’une politique interventionniste et néo-colonialiste. Guerres, occupations militaires, traités néo-libéraux de libre-échange et "mesures d’austérité" se voient traduits en paquets économiques qui privatisent les biens, baissent les salaires, réduisent les droits, augmentent le chômage et exploitent les ressources naturelles. Ces politiques affectent lourdement les pays riches du Nord, augmentent les migrations, les déplacements forcés, les délogements, l’endettement et les inégalités sociales.

La logique d’exclusion de ce modèle ne sert qu’à enrichir une petite élite, tant dans les pays du Nord que dans les pays du Sud, au détriment de la grande majorité de la population. La défense de la souveraineté et de l’auto-détermination des peuples, la justice économique, environnementale et de genre, sont les clés pour affronter et dépasser la crise, en consolidant le protagonisme d’un Etat libre des corporations et au services des peuples.

Le réchauffement global est le résultat du système capitaliste de production, de distribution et de consommation. Les transnationales, les institutions financières, les gouvernements et les organismes internationaux à son service, ne veulent pas réduire leur émission de gaz à effet de serre. A présent, ils tentent de nous imposer "l’économie verte" comme solution à la crise environnementale et alimentaire, ce qui non seulement aggrave le problème, mais débouche sur la marchandisation, la privatisation et la financiarisation de la vie. Nous rejetons toutes les fausses solutions à ces crises, tels que les agro-combustibles transgéniques, la géo-ingénierie et les marchés carbone, car ce ne sont là que les nouveaux déguisements du système. La tenue de la Conférence des Nations-unies Río+20, au mois de juin à Río de Janeiro, 20 ans après Rio 92, renforce la lutte pour la justice climatique en opposition au modèle de développement capitaliste. La tentative de "verdir" le capitalisme, s’accompagnant de nouveaux instruments de "l’économie verte", doit alerter les mouvements sociaux et leur permettre de durcir la résistance et d’être les protagonistes de la construction de véritables alternatives à la crise.

Nous dénonçons la violence faites aux femmes qui est exercée régulièrement comme un outil de contrôle de leurs vies et de leurs corps. De surcroît, nous luttons contre la recrudescence de leur exploitation au travail qui permet aux entreprises d’atténuer les impacts de la crise et de maintenir des marges de bénéfices constantes. Nous luttons contre le trafic des femmes et d’enfants, contre les relations forcées et les préjugés raciaux. Nous défendons la diversité sexuelle, le droit à l’auto-détermination de genre et luttons contre l’homophobie et les violences sexistes.

Les puissances impérialistes utilisent des bases militaires étrangères pour fomenter des conflits, contrôler et piller les ressources naturelles et promouvoir des dictatures en divers endroits du monde. Nous dénonçons le faux discours de défense des droits humains, qui souvent permet de justifier les occupations militaires. Nous nous prononçons contre la violation permanente des droits humains et démocratiques au Honduras, et plus particulièrement à Bajo Aguán, l’assassinat de syndicalistes et d’acteurs de la lutte sociale en Colombie, ainsi que le blocus criminel contre Cuba depuis 50 ans. Nous luttons pour la libération des 5 cubains emprisonnés illégalement aux Etats-Unis, l’occupation illégale des Iles Malouines par l’Angleterre, les tortures et les occupations militaires promues par les Etats-Unis et l’Otan en Libye et en Afghanistan. Nous dénonçons le processus de néo-colonisation et de militarisation à l’oeuvre sur le continent africain et la présence de l’Africom. Nous luttons également pour l’élimination de toutes les armes nucléaires et contre l’Otan.

Nous exprimons notre solidarité avec les luttes des peuples du monde contre la logique prédatrice et néocoloniale des industries extractives et minières transnationales, en particulier avec la lutte du peuple de Famatina en Argentine. Nous dénonçons la criminalisation des mouvements sociaux. Le capitalisme a détruit la vie des personnes. Pour cette raison, de nombreuses luttes naissent chaque jour pour la justice sociale, afin d’éliminer les effets laissés par le colonialisme et pour que tous et toutes, nous ayons une qualité de vie digne. Chacune de ces luttes implique une bataille d’idées qui rend indispensable les actions pour la démocratisation des moyens de communication indépendants, contrôlés pour le moment par des conglomérats, et contre le contrôle privé de la propriété intellectuelle. Dans le même temps, le développement d’une communication indépendante doit accompagner notre processus d’émancipation. Engagés dans nos luttes historiques, nous défendons le travail décent et la réforme agraire et considérons que c’est le seul chemin vers l’économie familiale, paysanne et indigène, c’est un pas nécessaire pour accéder à la souveraineté alimentaire et la justice environnementale. Nous réaffirmons notre engagement dans la lutte pour la réforme urbaine comme instrument fondamental dans la construction de villes justes aux espaces démocratiques et participatifs. Nous défendons la construction d’une autre intégration, fondée sur la logique de la solidarité, et le renforcement de processus tels que l’Unasur et l’Alba. La lutte pour le soutien à l’éducation, la science et les technologies publiques, ainsi que pour la défense des savoirs traditionnels devient urgente à mesure que ces domaines sont livrés à la marchandisation et à la privatisation.

Nous exprimons notre solidarité et notre soutien aux étudiants chiliens, colombiens, portoricains et du monde entier qui continuent de défendre ce bien commun qu’est l’éducation. Nous affirmons que les peuples ne doivent pas payer pour cette crise et qu’il n’y a pas d’issue possible au sein du système capitaliste. De grands défis sont inscrits au calendrier, ils exigent que nous articulions nos luttes et que nous nous mobilisions massivement.

Inspirés par l’histoire de nos luttes et par la force rénovatrice des mouvements du « Printemps arabe », d’Occupy Wall Street, des Indignés et la lutte des indignés chiliens, l’Assemblée des mouvements sociaux appelle les forces et acteurs populaires de tous les pays à développer des actions de mobilisation coordonnées au niveau mondial. Nous devons contribuer à l’émancipation et à l’auto-détermination de nos peuples, en renforçant la lutte contre le capitalisme. Nous appelons tous et toutes à renforcer le poids de la Rencontre internationale des droits humains en solidarité avec le Honduras et à construire le Forum social de la Palestine libre, soutenant le mouvement mondial pour le boycott, le désinvestissement et les sanctions contre l’Etat d’Israël et sa politique d’apartheid contre le peuple palestinien.

Prenons la rue à partir du 5 juin pour une grande journée de mobilisation mondiale contre le capitalisme. Nous appelons à impulser l’organisation, face à la Conférence Rio+20, du Sommet des peuples pour la justice sociale et environnementale, contre la marchandisation de la vie et pour la défense des biens communs.
Oui, le temps présent est à la lutte, l’avenir est à nous !
 
Porto Alegre, le 28 janvier 2012,
Assemblée des mouvements sociaux
Traduction : Guillaume Beaulande


Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Les Actions
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 30 janvier 2012 1 30 /01 /Jan /2012 13:55

 

Réunion Samedi 28 janvier 2012 à 20h
Présents: (10)
Adrien (Bordeaux), No Lie Sylvie (Lille), Souryann (Marseille), Tibo (Marseille), Ralebol (Tarbes), Florent (Paris), Guillaume (Bayonne), Michel (Evreux), Sophie (Paris), Yannick (Bayonne)
1) Avancée de chaque groupe de travail:
- Massilia
Marche "Roul’Oil des PossibleS"
Marche des alternatives, des solutions locales.
Au moins une 20 taines de personnes au départ. 
Discussion populaire, Agora, projection de films
Grands papiers rouleaux: Témoignages de tous
Logistique: Bus à l'huile recyclé. Système de Dynamo.
Inviter à planter dans le semoir des semis: échange des graines entre chacun. 
Envie de travailler avec Guerrila gardening.
Bus remplis de livres et matériel de comm.
Rappel: Pas d'utilisation de Facebook pour la communication de la marche.
- Lille
Beaucoup de motivation. 2 marcheurs à temps pleins. D'autres pour quelques étapes et aussi en logistique avec voiture. Itinéraires bientôt dispo. Envie de défendre l'idée du processus constituant.
- Baiona
Marche pour la souveraineté populaire
Une 10zaines de marcheurs au départ.
Symbolique: marionnette d'un politicien. Création d'un fil rouge, d'une histoire autour de la marionnette.
Confirmation des villes de Bordeaux et Poitiers qui attendent la marche.
2) Discussions diverses:
- Rappel: Ces marches ne sont pas des marches indignées. 
- Buts communs: Difficulté de trouver les objectifs et buts communs.
- Processus constituant: proposition que ceux qui soient d'accord avec l'idée la défendent ensemble.
- Idées de stand avec cahier de doléances pour que chacun puissent écrire ses envies.
- Idée de nom pour les marches:
Marches pour la démocratie.
Marches pour la souveraineté populaire.
- Infos:
Nouveau traité européen  qui va être signé dans les jours prochains et qui aggrave le caractère   qui va être signé dans les jours prochains et qui aggrave le caractère  anti-démocratique de l'UE (voir https://n-1.cc/pg/pages/view/1118751) ).
Francfort : : forte mobilisation prévue contre la BCE
3) Communication:
- Communication avec les associations, collectifs etc au niveau national.
Texte et listing assos à écrire:
- Mailing list de coordination ok: envoyez vos mails à nomad07cs@gmail.com/ marcheparis2012@gmail.com
- Point international: Début Mars, de nombreuses actions partout (voir agenda : https://n-1.cc/pg/pages/view/1114755)
- 1er mai: Participation massive aux 1er mai manifestation du travail.
- 5 mai: transition day (changer de banques) 
- 12 mai: global day = campements et occupations
- 15 mai: Appel à la grève générale. Grève des salariés, des consommateurs,  des chômeurs, etc. (tout le monde peut participer aux réflexions en cours)
4) Paris
- Appel fait depuis 1 semaine pour promouvoir le processus constituant et le referendum.
- Marche dans les banlieues: plus d'infos prochainement.
Projet de marche des banlieues  (a priori de mars jusqu'au 12 mai) : se coordonner avec ce projet, y participer... ? 
- Plusieurs campements au même moment dans différents lieux et quartiers ? 
- Manif le vendredi 20 avril à Paris? puis occupation dans les banlieues possibles jusqu'au 12 mai (peut être l'aboutissement prévu pour les marches banlieues) ?
- Point juridique : 
Guide juridique pour les marcheurs.
Concernant les rassemblement, il y a une procédure de déclaration à réaliser : http://paris.reelledemocratie.net/node/687
Généralement  on utilise cette procédure que pour les rassemblements de personnes,  pas vraiment pour des campements avec tentes. Mais des juristes consultés par la commission juridique de Paris les ont encouragés à  défendre la légalité des tentes dans la mesure où elles sont  déclarées et défendues comme  une façon de manifester ses convictions
pour info si interpellations : http://paris.reelledemocratie.net/node/645
5) Prochaines réunions:
Samedi 4 février: Rassemblement national à Clermont. Possibilité de streaming
Samedi 11 février: 20h sur Mumble (Label: occupii  Address: occupytalk.org  Salle: France -  Marches Paris 2012)

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Les Actions
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 28 janvier 2012 6 28 /01 /Jan /2012 18:49
http://www.citizenside.com/fr/photos/politique/2012-01-28/48715/manifestation-contre-les-lois-acta-a-lille.html
Info vérifiée

envoyé par
Images-en-Nord
 

Le 28 janvier 2012, la Grande place de Lille était investie par une centaine de personnes qui se rassemblaient pour la défense de l'Internet libre et contre les lois ACTA.

 


Manif anti Acta 4
Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Les Actions
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 28 janvier 2012 6 28 /01 /Jan /2012 18:44
Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Les Actions
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 28 janvier 2012 6 28 /01 /Jan /2012 18:37

 

http://www.collectif-krasnyi.be/?p=861

Deux cents personnes se sont rassemblées sur les marches de la Bourse ce samedi 28/01. Ils répondaient à l’appel, lancé par les Anonymous, de protester contre l’ adoption par 22 pays de l’Union Européenne de l’ACTA (un accord commercial anti-contrefaçon).

 

Voici quelques photos prises lors de l’action.

 

Karim Brikci-Nigassa / Collectif Krasnyi

Bruxelles 2012 © Karim Brikci-Nigassa / Collectif Krasnyi

 

Bruxelles 2012 © Karim Brikci-Nigassa / Collectif Krasnyi

 

Bruxelles 2012 © Karim Brikci-Nigassa / Collectif Krasnyi

 

Bruxelles 2012 © Karim Brikci-Nigassa / Collectif Krasnyi

 

Bruxelles 2012 © Karim Brikci-Nigassa / Collectif Krasnyi

 

Bruxelles 2012 © Karim Brikci-Nigassa / Collectif Krasnyi

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Les Actions
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 26 janvier 2012 4 26 /01 /Jan /2012 13:21



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   
CR Réunion Marches Paris 2012 du 21/01/2012 sur Mumble.

- Présents (11):  Michel (Solo Evreux),  Daniel Net Druide (Brest), Rosa (C.I. Espagne), Ix Factor et Alex (Clermont  Ferrand), Jean Pierre (Marseille), Adrien (Bordeaux), Yannick et Guillaume  (Bayonne), Jean Baptiste (Paris), Jean-Joseph (Metz).
1) Avancées par rapport à la réunion précédente:
-Marche Bayonne:
Assemblée de Bayonne: Consensus de soutien à la marche.
Départ prévu le dimanche 4 mars 2012. Diffusion prochaine de l'itinéraire jusqu'à Saintes (sous réserve de modification) et des dates de passage dans les grandes villes ou la marche propose de passer 2 jours.
Etapes plus courtes (rarement plus de 20km/jour) pour laisser le temps pour organiser des événements.
Réflexion sur un mode de transport alternatif.
Annonce d'une soirée dans un bar associatif de Bayonne surement fin février pour financer le budget communication (clef 3G, abonnement tel et impression tracts et affiches principalement) et autre.
- Marche Marseille:
Confirmation d'un départ. Pas encore de date fixée.
- Marche Lille: 
- News de la réunion des marches Paris à Roma le 17/01 avec notamment beaucoup de propositions et d'idées en cours. Plus d'infos à la prochaine réunion.
- D'autres villes en parlent ou vont en parler pour organiser un départ et/ou accueillir les marches.
2) Communication:
- Le site internet global avance...bientôt disponible.
Il y aura un espace pour relayer les infos de chaque marche (via blog ou scoop it) et une carte google map pour les itinéraires. Chaque marche pourra avoir un administrateur.
- Différentes pages FB ouvertes
- Page utile:
- Contacter les assos et autres qui pourraient être intéresser par le projet. Peut être attendre que le projet soit plus précis.
- Réutiliser la liste 15-0 (à transmettre): Rosa.
3) Discussion générale:
- Toujours en discussion pour les revendications communes de toutes les marches.
- Chaque marche peut apporter ses revendications personnelles.
- Débat sur la constituante. Le groupe de travail Paris propose un principe constituant ouvert et un référendum populaire devant chaque bureau de vote.
- Annonce d'une réflexion sur une marche dans tous les banlieues de Paris en avril-mai.
- Discussion sur une pétition pour la constituante, les doléances, la grêve générale et l'occupation de sites industriels en difficulté.
4) Proposition d'un rendez-vous de travail et de coordination des marches:
- Possibilité lors du weekend à Clermont-Ferrand les 4 et 5 février 2012
- Possibilité d'une semaine au alentours de la mi février. Plus d'infos à la prochaine réunion.
5) Prochaine réunion:
- Samedi 28 janvier 2012 à 20h sur Mumble
(Occupy France - Salle: Marche populaire Paris 2012)
- Proposition que ces réunions aient lieu chaque samedi à 20h.
- La salle Mumble Marche populaire Paris 2012 reste ouverte pour discuter en dehors du créneau de la réunion.

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Les Actions
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 26 janvier 2012 4 26 /01 /Jan /2012 13:10




Les Occupy Davos...
24.01.2012, 20:45 - Suisse

 

Les igloos des anti-WEF attirent les médias à Davos 

 

 

Dans le village de Davos, les opposants au WEF ont construit un village d'igloos où ils demeurent jour et nuit pendant la durée du Forum économique. Cette idée originale suscite la curiosité des médias du monde entier et permet aux altermondialistes de rester sur le devant de la scène.> «Depuis trois jours, c'est le défilé de journalistes: Al-Jazeera, CNN, Reuters, Russia Today et beaucoup d'autres», explique mardi à l'ats un membre du mouvement «Occupy-WEF», Laurent Moeri, devant le camp constitué de six igloos et de deux yourtes et situé sur un parking, quelque peu à l'écart du centre de la station grisonne.

«Comme le WEF ne débute que mercredi, toute l'attention s'est focalisée sur notre action», se réjouit-il. Bravant le froid glacial et la neige, particulièrement abondante, les anti-WEF sont en moyenne une quarantaine à occuper le camp d'igloos, de jour comme de nuit, et plus de 200 d'entre eux sont attendus samedi pour une manifestation autorisée par les pouvoirs publics.

 «Les conditions sont plutôt difficiles», reconnaît Laurent Moeri. «Moi-même j'ai en permanence les pieds gelés.» Les plus téméraires dorment dans les igloos mais les yourtes permettent de trouver un peu de chaleur pour la nuit. Et pour les repas, c'est un conteneur laissé à disposition par la commune de Davos qui fait office de cuisine.> >
 Le maire radical-libéral de Davos, Hans Peter Michel, a en effet donné son accord à la construction du camp, après avoir refusé que le collectif ne se rassemble sur l'Arkadenplatz, au coeur du village. Il est même allé jusqu'à aider les altermondialistes à bâtir certains igloos.

 Une stratégie de circonstance
 Un état d'esprit salué par les altermondialistes: «Le maire a montré qu'il tenait à défendre la liberté d'opinion et la démocratie, ce qui n'a pas été le cas de tout le monde en ce qui concerne les autorités grisonnes», relève David Roth, président de la Jeunesse socialiste suisse, associée à cette action.
Pour M. Roth, si le camp d'igloos est certes «un bon moyen de contestation», sa forme est néanmoins «imposée». «L'appareil sécuritaire, qui mobilise des milliers de policiers et militaires ne nous permet pas de mettre sur pied des rassemblements d'envergure», constate-t-il.
 
 Les grandes manifestations anti-WEF, comme elles ont eu lieu en 2003 où 2004 ne sont donc plus d'actualité. «De tels rassemblements pourraient se tenir dans les villes mais le lien avec le Forum économique de Davos serait, à ce moment-là, moins évident», note le jeune socialiste.

 Une présence remarquée
 Ainsi, avec leur village d'igloos, les Occupy-WEF tiennent à se montrer présents malgré les entraves sécuritaires et à communiquer leurs points de vue. «Notre objectif est d'activer la démocratisation de la société pas seulement sur le plan politique, mais également au niveau économique. Les grandes banques narguent la démocratie. Il n'est pas normal que ceux qui solutionnent la crise soient ceux qui l'ont eux-mêmes créée», souligne David Roth.

 «Les participants au WEF ont les moyens de faire que les choses changent dans le monde mais ce n'est tout simplement pas dans leur intérêt. Ce qui prime c'est le profit immédiat», note pour sa part Amadeus Thimann, un sympathisant d'Occupy-WEF qui reste toute la semaine dans le camp.

 En recevant les médias dans leur village, les activistes ont, en tous les cas, réussi à ne pas passer inaperçus. Et, d'ici leur manifestation de samedi, ils entendent mener des actions ponctuelles.

 Quant aux igloos, tiendront-ils jusqu'à la fin du WEF? Les toits de plusieurs d'entre eux menaçent en effet de s'effondrer: «La présence de plusieurs personnes à l'intérieur fait qu'il ne fait plus assez froid», déplore un des habitants.

 

 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Les Actions
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Présentation

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Images Aléatoires

  • DSC00925
  • DSC00889
  • DSC00881
  • DSC00880
  • DSC00758
  • 100 2706

Partager

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés