Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 16:32

 

 

Source : http://www.lemonde.fr

 

 

EDF va supprimer 6 % de postes en France d’ici à la fin de 2019

 

Quelque 5 000 postes seront supprimés dans les trois ans. Le plan de transformation du groupe prévoit une réduction des coûts de 1 milliard d’euros entre 2015 et 2019.

 

LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le

Par

 

 

Le président-directeur général d’EDF, Jean-Bernard Lévy, à Paris le 24 janvier.

Il y a juste un an EDF annonçait la suppression de 4 000 emplois « sans licenciements », tournant une page de l’histoire du groupe, peu habitué à réduire ses effectifs. Jeudi 2 février, les dirigeants ont présenté en comité central d’entreprise un nouveau plan portant le nombre de ces réductions de postes à un peu plus de 5 000. L’effectif des salariés d’EDF SA en France sera ramené de 65 300 agents à la fin de 2016 à quelque 60 000 personnes dans trois ans. La réduction sera d’environ 6 % sur ce périmètre du groupe, les filiales de transport (RTE), de distribution (Enedis) et de services à l’énergie (Dalkia) n’étant pas concernées.

 

Selon Force ouvrière (FO), 2 000 emplois ont déjà été supprimés l’an dernier. Et le climat social s’est tendu après l’annonce du gel du salaire national de base dans le secteur des industries électriques et gazières (EDF, Engie…). Une rigueur « sans précédent depuis 1946 », dénoncent les syndicats. La mesure a entraîné une forte mobilisation des salariés appelés à la grève mardi 31 janvier.

 

Lire aussi :   La fermeture de la centrale de Fessenheim n’est pas encore acquise

 

Recul du prix de gros de l’électricité

Entre 2011 et 2014, sous la présidence d’Henri Proglio, EDF a recruté près de 20 000 personnes. Mais avec son successeur, Jean-Bernard Lévy, nommé à la tête de l’entreprise à la fin de 2014, la politique a changé, même si EDF continuera à recruter : 1 500 personnes cette année et environ 1 000 en 2018, « en particulier pour des postes d’ingénieurs et de techniciens aux compétences spécifiques, dans le domaine de la production et des systèmes d’information », précise la direction. Dans les autres filiales, comme EDF énergies nouvelles, les effectifs resteront stables en France. Par ailleurs, EDF entend maintenir ses efforts d’insertion des jeunes : 3 000 jeunes en alternance seront accueillis chaque année et l’entreprise « s’engage à réaliser 25 % de ses recrutements parmi ces derniers ».

En revanche, les activités de vente d’énergie et de services de la direction du commerce ainsi que les fonctions support (juridique, comptabilité, communication…) seront les plus touchées. Les syndicats (CGT, SUD, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC) dénoncent aussi des coupes claires dans la recherche et le développement. « La R&D comptait 2 700 salariés au début des années 2000, pour diminuer après la libéralisation du marché et se stabiliser autour de 2 200. Ses effectifs risquent désormais de descendre en dessous de 1 800 », alertent-ils dans un communiqué commun.

Cette rigueur accrue n’a pas surpris les salariés. En un an, la situation d’EDF s’est dégradée. M. Lévy présentera, le 14 évrier, des résultats 2016 en recul par rapport à ceux de 2015, confirmant les avertissements sur résultats lancés au dernier trimestre. Le numéro un mondial du nucléaire a souffert des nombreux arrêts de réacteurs consécutifs aux révélations des défauts de fabrication imputables à des fournisseurs d’équipements français (Areva NP) et japonais.

 

Lire aussi :   EDF : vivement 2018 !

 

De plus, les comptes ont lourdement pâti du recul sans précédent des prix de gros de l’électricité, où Eletricité de France est de plus en plus exposée depuis l’ouverture des marchés de l’énergie à la concurrence, en 2000. Le prix du mégawattheure (MWh) est tombé à 26 euros au début de 2016. S’il est remonté à 35 euros, la direction financière d’EDF n’escompte pas un prix supérieur en 2018-2019. Auparavant, jamais il n’était passé sous la barre de 40 euros le MWh.

 

Lourds investissements dans le parc nucléaire français

Dans le même temps, EDF doit engager de très lourds investissements pour rendre son parc français de 58 réacteurs nucléaires plus sûr et plus performant (50 milliards d’ici à 2025), tout en investissant dans les énergies renouvelables, la modernisation des réseaux, le compteur communicant Linky déployé par Enedis et les deux EPR britanniques d’Hinkley Point (16 milliards), qui commenceront à peser sur le bilan en 2019.

 

Lire aussi :   Hinkley Point : le CCE d’EDF perd en justice

 

M. Lévy a lancé un plan de transformation, qui passe par une réduction des coûts de 1 milliard d’euros sur 2015-2019 (sur une base de coût de 22 milliards d’euros), ce qui explique les non-remplacements de départs à la retraite et le gel du salaire. Par ailleurs, EDF prévoit 10 milliards d’euros de cessions d’actifs, notamment dans les centrales au charbon. La dette reste très élevée (37,4 milliards) et le groupe, premier émetteur d’obligations en euros, doit conserver une note correcte auprès des agences de notation. L’augmentation de capital annoncée en 2016 – 3 milliards de l’Etat et 1 milliard de partenaires industriels et financiers – sera la bienvenue.

 

Lire aussi :   En Inde, la construction des EPR d’EDF se heurte à l’opposition de la population

 

 

 

 

Source : http://www.lemonde.fr

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22