Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 15:14

 

 

Source : http://www.revolutionpermanente.fr

 

 

« Une tribune politique »

Huit mois avec sursis requis contre Cédric Herrou pour avoir aidé des centaines de migrants

Publié le 4 janvier 2017

 

 

 

Ce mercredi 4 janvier, s’est ouvert le procès de Cédric Herrou, accusé d’avoir aidé des migrants. Rendez-vous au palais de justice de Nice ce matin où quelques centaines de personnes se sont rassemblées dans la journée pour exprimer leur soutien à cet agriculteur de 37 ans. Des centaines de personnes venues de la région qui voient arriver de plus en plus de migrants et qui ont l’impression que l’on marche sur la tête : un homme condamné par l’État pour aider des migrants, condamné par celui-là même qui est responsable de la misère dans laquelle vivent en France ces migrants qui ont traversé tant de difficultés pour parvenir jusqu’ici. C’est après des heures passées au tribunal, où Cédric Herrou a défendu non pas « sa » cause mais celle des migrants, qu’il a été requis contre ce dernier huit mois de prison avec sursis.

Cécile Manchette

Cédric Herrou est devenu une figure emblématique de la lutte pour l’aide aux migrants. Le New York Times dressé le portrait dans un de ses derniers numéros de ce militant activiste pour la cause des migrants. Cédric Herrou est de ceux qui ne se laissent pas intimider par l’État. En août 2016, il a été interpellé une première fois accompagner de huit Érythréens. Poursuivi en justice, il avait alors bénéficié de ce qu’on appelle une immunité « humanitaire ». Dès octobre, il était à nouveau rattrapé par la justice pour avoir installé un camp de fortune dans un bâtiment de la SNCF et pour avoir transporté depuis Vintimille 200 migrants, selon la justice. « Un multirécidiviste », ironise Guillaume Meurice dans son émission consacré à Cédric Herrou. Ce mercredi matin, il encourrait plus de cinq ans de prison et plus de 30 000 euros d’amende.

Les chefs d’accusation ? Avoir facilité le séjour et le transport d’étrangers en situation irrégulière alors même que l’État prendrait en charge la question de l’accueil des réfugiés. L’État irait-il jusqu’à dire que Cédric Herrou fait de l’ingérence ? Faut-il rappeler qu’il y a quelques mois à peine, le gouvernement a donné l’ordre de démanteler la jungle de Calais. Que depuis, on sait que la ligne est la même : fermer les frontières, augmenter les expulsions. Les centres de rétention ne suffisent pas à accueillir les migrants. Des grilles sont érigées à Saint-Denis. Des centres sont victimes d’incendies criminels. Les actes racistes, les discours anti-migrants et islamophobes prolifèrent. Et l’État laisse faire, pire ! Il met le feu aux poudres. Combien de politiciens véreux, au premier chef Eric Ciotti, président du conseil départemental des Alpes-Maritimes, député LR, peu friand des actions en soutien des migrants mais très friand des déclarations aux accents xénophobes depuis des années déversent des paroles surfant sur le pire de l’idéologie raciste et nationaliste de l’extrême droite ?

Eric Ciotti n’est pas un ardent défenseur de Cédric Herrou et le procureur de la République, Jean-Michel Prêtre, non plus. Ce dernier dénonce que le procès qui s’est tenu ait servi de « tribune politique » pour l’accusé. «  Nous sommes dans la situation d’un procès qui a été voulu, qui procède d’une stratégie générale de communication, de portage militant d’une cause et qui fait que la justice est saisie aujourd’hui de faits reconnus  ». Pour lui, les « faits » commis par Cédric Herrou sont à condamner et à assortir d’une peine lourde. 300 citoyens ont d’ailleurs déposé une plainte à son encontre et à l’encontre du conseil départemental des Alpes Maritimes pour s’être rendu coupable de délaissement de personnes – des mineurs isolés étrangers – hors d’état de se protéger. Le coupable serait donc l’État. Et c’est en ce sens que Cédric Herrou s’est exprimé à la barre « ce procès, j’espère qu’il servira de tribune pour pointer les carences de l’État  ».

Une audience qui, en effet, restera très certainement dans les annales dans la lutte pour la défense et l’accueil des migrants. Cédric Herrou a réussi à y défendre, à travers son cas, la situation de millions de migrants qui aujourd’hui sont déplacés à travers le monde souvent en raison de guerres, d’interventions impérialistes – nombreuses sont celles orchestrées par l’État français –, de la colonisation qui ont ravagé et ravagent encore économiquement, politiquement, humanitairement de nombreux pays. « Ce que je fais n’est pas un sacrifice, c’est un honneur. (…) Si on est obligé de se mettre en infraction pour soutenir les gens, allons-y !  », a-t-il répété cet après-midi. Selon le droit bourgeois, on lui reproche d’avoir agit par « militantisme » et non à « titre humanitaire », pourtant il n’y a ni faute, ni honte à avoir agit par « militantisme », bien au contraire. Parce qu’aujourd’hui c’est bel et bien la politique française vis-à-vis des réfugiés qui est honteuse et « coupable ». Une politique qu’il faut continuer de dénoncer et c’est pour cela que nous sommes solidaires de l’ensemble des militants et camarades que l’État tente d’effrayer, de dissuader, par des condamnations symboliques ou exemplaires comme il tente de le faire avec l’affaire Cédric Herrou.

 

 

Source : http://www.revolutionpermanente.fr

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22