Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 21:20

 

Source : http://blogyy.net/2016/11/02/des-anarchistes-refoulent-un-groupe-de-neo-nazis-et-de-policiers-menacant-les-refugies-video/

 

Des anarchistes refoulent un groupe de néo-nazis et de policiers menaçant les réfugiés (vidéo)

 

Au nord-est d’Exarcheia à Athènes :

DES ANARCHISTES REFOULENT UN GROUPE DE NÉO-NAZIS ET DE POLICIERS MENAÇANT LES RÉFUGIÉS (VIDÉOS)

 

 

 

 

Autour de l’avenue Alexandras, entre Exarcheia et Ambelokipi (cf. carte), avant-hier, quelques dizaines de néo-nazis sont venus semer le trouble, sur le chemin du tribunal, et inquiéter, comme à l’habitude, les réfugiés occupant de vieux immeubles à l’abandon. Bien mal leur a pris : le comité d’accueil était renforcé et la riposte a été immédiate.

La police a aussitôt secouru ses petits nazillons chéris(1), avant de prendre le relais. Plusieurs CRS ont alors fracassé des portes de logement de réfugiés, sous les jets de pierres de la résistance solidaire. Et surtout : les flics ont projeté une telle quantité de grenades assourdissantes et de gaz lacrymogène que beaucoup des malades de l’hôpital voisin (agios Savvas, situé en face de la station de métro sur la carte, rue Kouzi) ont du être déplacés et soignés en urgence (suffocations, paniques, malaises).

Des dizaines d’anarchistes sont montés sur les toits, un peu partout, notamment des membres du groupe Rubicon (connu pour avoir détruit plusieurs bureaux de la troïka, ainsi que le fichier des privatisations et celui des personnes surendettés), brandissant parfois des drapeaux noirs, avant que la police ne s’éloigne et ne se replie sur l’avenue Alexandras pour évacuer ses petits protégés, nostalgiques de la junte.

 

 

Pour leur part, les militants du parti néo-nazi Aube dorée affirment qu’ils allaient gentiment soutenir leurs copains bisounours à la Cour d’Appel, main dans la main comme en sortie scolaire, et que ce sont les réfugiés et les antifascistes qui les ont provoqué.

Pour les mass-médias, évidemment, c’est le drame : les défenseurs des réfugiés ont brisé plusieurs pare-brises de voitures, en repoussant les néo-nazis et les flics. Ils ont même arraché des antennes de la sacro-sainte télévision sur les toits, pour les lancer sur les assaillants. Bagnole et télé : les mass-médias hurlent évidemment au sacrilège et multiplient les témoignages de braves gens paisibles, depuis lors privés de sortie au supermarché et de journal télévisé, tout ça, à cause des méchants anarchistes pas beaux du tout ! Pire encore, ces derniers ont jeté d’une terrasse un bloc de ciment juste à côté d’un CRS :

 

 

(à 0:50 dans la vidéo)

 

Une fois de plus, les « autorités » évoquent la nécessité de « faire le ménage », notamment dans la base principale des rebelles qui énerve de plus en plus le pouvoir. La base que tout le monde connait, à deux jets de pierre d’Ambelokipi : Exarcheia.

La droite exige que ce « ménage urgent » soit fait avant la venue d’Obama à Athènes le 15 novembre : « ces jeunes fous nous narguent et font du centre de la capitale une zone de non-droit, de chaos et d’insécurité ». Kyriakos Mitsotakis, fils d’un ancien premier ministre et nouveau leader de la droite, a même promis qu’il s’en occuperait en priorité, dès son « arrivée prochaine » au pouvoir(2) : « En moins d’un mois, il ne restera plus rien de cette zone de non-droit, de ce quartier où anarchistes et gauchistes font n’importe quoi. » A son tour, le conseil municipal d’Athènes a également demandé ce « nettoyage » au gouvernement Tsipras, dans un vœu formulé en juillet et réitéré en septembre.

La situation est très tendue. Les camarades se méfient. À Exarcheia et alentours, personne n’a oublié l’expulsion brutale, surprise et planifiée des squats solidaires de Thessalonique, au matin du 27 juillet(3), y compris le célèbre squat Nikis, né durant les émeutes en Grèce de décembre 2008.

Mais ce que le pouvoir oublie un peu vite, c’est que Exarcheia a provoqué l’insurrection de novembre 1973, contre la dictature des Colonels, et qu’Athènes n’est pas Thessalonique.

Qui s’y frotte s’y pique.

Yannis Youlountas

 

(1) Les MAT votent à 60% pour Aube dorée et collaborent souvent avec eux, y compris pendant certaines manifs.
(2) Point complet sur le contexte :
http://www.sinemensuel.com/cartes-postales/lautomne-risque-detre-chaud-en-grece/
(3) Souvenir de l’opération du 27 juillet à Thessalonique :
https://blogyy.net/…/07/27/tsipras-attaque-les-squats-videos

 

 

 

 

Source : http://blogyy.net/2016/11/02/des-anarchistes-refoulent-un-groupe-de-neo-nazis-et-de-policiers-menacant-les-refugies-video/

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Grèce Ils réagissent
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22