Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 15:51

 

Source : http://www.marianne.net

 

 

Les hôpitaux parisiens ont perdu quelque 80 millions d'euros de factures impayées !

 
 
 
 
Selon un rapport confidentiel de la chambre régionale des comptes révélé par le Canard enchaîné ce 5 octobre, l'AP-HP a laissé filer pour 80 millions d'euros de factures... à cause d'un changement de système informatique en 2011 !
 
Mireille Faugère a dirigé l'AP-HP sur la période mise en cause par la chambre régionale des comptes. - SIMON ISABELLE/SIPA
 

C'est ce qui s'appelle laisser l'argent s'envoler par les fenêtres. Le Canard enchaîné révèle ce 5 octobre la bourde hallucinante de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) qui, selon un rappport confidentiel de la chambre régionale des comptes, a *perdu* quelque 80 millions d'euros dans sa gestion entre 2010 et 2014 !

Le fautif se trouverait être un changement de système informatique en 2011, qui aurait laissé filer les informations nécessaires pour facturer et relancer les patients qui ne s'étaient pas encore acquittés de leurs dettes. Résultats, 138,5 millions de factures envolées, dont une partie "juridiquement éteinte" et l'autre - à hauteur de 80 millions - "réellement disparue". La chambre régionale des comptes écrit que cette somme astronomique "peut être considérée comme une perte réelle et définitive pour l'établissement". On rêve.

Et encore, à en croire le Canard, ce n'est qu'un exemple parmi les incroyables pertes de l'AP-HP. Le rapport évoque une moyenne de 45 millions de créances impayées chaque année depuis la mise en place d'un autre logiciel de gestion en 2008. 

300 000 euros annuels pour la direction générale

A côté de ces dizaines et dizaines de millions d'euros, les revenus de l'ancienne patronne de l'AP-HP de 2010 à 2013 pourraient passer inaperçus. Mais le rapport pointe également ce salaire de Mireille Faugière, venue de la SNCF et nommée par Nicolas Sarkozy. Afin de "maintenir sa rémunération antérieure", la directrice générale a pu obtenir un surplus de 100 000 euros annuels par rapport à son précédesseur (et son successeur), soit 300 000 euros brut par an. A son départ fin 2013, elle touché une rondelette retraite chapeau de 125 000 euros brut, contre un peu plus de 25 000 euros si les indemnités de licenciement officielles avaient été suivies.

Tout cela sans compter les faramineuses dépenses en "veille", "coaching" ou "conseils stratégiques" détaillées dans le Canard ce mercredi. Et des conseils en bonne gestion ?

 

 

Lire aussi :
>>
>>

 

 

 

 

Source : http://www.marianne.net

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22