Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 17:24

 

Source : http://tempsreel.nouvelobs.com

 

Contre-manif anti-violences policières : "Mais arrêtez ! Vous êtes malades !"

 

 

Contre-manif anti-violences policières : "Mais arrêtez ! Vous êtes malades !"

Place de la République, Paris, le 18 mai. (L'Obs)

 

Un véhicule de police a été incendié à Paris en marge du rassemblement contre "la haine anti-flics", place de la République. Reportage de notre journaliste sur place.

 

 

 
 

"Cot-cot-codec ! Ça va les poulets, pas trop serrés ? Vous voulez des graines ?", plaisantent quelques sympathisants de Nuit debout devant l'étrange rassemblement. 

Périmètre encadré par des barrières,- très - important dispositif de sécurité, CRS en renfort, tout a été fait pour que rien ne vienne gâcher la manifestation contre la "Haine anti-flics" organisée par le syndicat Alliance, ce mercredi midi, sur la place de la République. Le rassemblement du collectif "Urgence, notre police assassine" a même été annulé par la préfecture de police de Paris.

 

"Tout le monde déteste la police"

Les contre-manifestants sont pourtant là, bien décidés à ne pas abandonner la place - devenue le symbole de la contestation contre la loi Travail - à une police dont l'action depuis plusieurs semaines a été entachée par des violences. Après avoir été repoussés vers le coin nord-ouest de la place, environ 200 manifestants et les CRS se font face à midi. Les slogans "tout le monde déteste la police", "Flics, porcs, assassins", se font entendre.

Façon mêlée de rugby, les deux groupes tentent de se repousser mutuellement, en vain. "C'est le tournoi des Six Nations ?", blague une étudiante. Les CRS suent à grosses gouttes pendant une dizaine de minutes avant de lâcher quelques coups de gazeuses au hasard. Acculés au pied de la rue Beaurepaire, les manifestants se déplacent alors rapidement en direction du Canal Saint-Martin, suivis de près par une vingtaine de CRS. 

 

"Ça me dégoûte"

La suite a bien failli tourner au drame quand une voiture de la police nationale en maraude a croisé le petit cortège au niveau du quai de Valmy. Trois ou quatre individus ont immédiatement pris d'assaut le véhicule, pulvérisant les vitres à coups de barre de fer. Un fumigène allumé est déposé à l'intérieur de la voiture, saturant en quelques secondes le véhicule d'une épaisse fumée.

"Putain mais arrêtez ! Vous êtes malades", crient des manifestants au duo de casseurs qui continuent à taper sur le véhicule malgré le début d'incendie.

Panique générale, la policière sur le siège passager semble bloquée à l'intérieur et un manifestant se précipite pour lui ouvrir la porte et l'empêcher de s'étouffer.  

 

PHOTOS. Des casseurs incendient une voiture de police à Paris

 

De l'autre côté du véhicule, son collègue - dont le front semble barré d'une entaille - est pris à partie par un casseur armé d'une barre de fer. Là encore, des manifestants s'interposent et permettent aux deux policiers de quitter la scène. Tout le monde a eu très peur. 

"Ça me dégoûte", commente un sympathisant de Nuit debout :

"Ces imbéciles [les casseurs, NDLR] ont essayé de me frapper parce que j'ai voulu soigner le policier blessé." 

Le FN bien accueilli sur la place de la République

Non loin de là, le rassemblement organisé par Alliance sur la place de la République bat son plein et la puissante sono envoie "Thunderstruck" de AC/DC.  A la tribune, Jean-Claude Delage - le secrétaire général d'Alliance - fait huer les "médias complices". Un écran géant diffusent des images de casseurs, de vitrines brisées et de policiers blessés. Le dialogue entre forces de l'ordre et "Nuit debout" n'aura pas lieu.

Dans la foule, les députés Front national Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen s'offrent une séances de selfies parmi les rangs du - très droitier et très puissant - syndicat. Une "Marseillaise" est entonnée.

 

Pas sûr que les dizaines de selfies pris avec le lors de la va redorer l'image de la Police

 

Au moment de la dispersion à 14 heures, la nouvelle du véhicule incendié au Canal Saint-Martin s'est déjà propagée sur la place. "Ces casseurs, on va se les faire", siffle un membre du service d'ordre...

Lucas Burel

 

 

PHOTOS. Des casseurs incendient une voiture de police à Paris

1 / 15

PHOTOS. Des casseurs incendient une voiture de police à Paris

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social Ils réagissent
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22