Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 17:38

 

Source : https://www.mediapart.fr

 

 

L'enfant comorien a été libéré de zone d'attente... grâce au commandant de bord

1 avril 2016 | Par Carine Fouteau
 
 
 
 

Après douze jours passés seul en zone d'attente, l'enfant comorien de huit ans enfermé près de l'aéroport de Roissy a été libéré vendredi 1er avril. Il ne doit sa présence en France qu'à un commandant de bord qui a refusé de l'embarquer sur son avion ce matin.

L’enfant comorien de huit ans qui était enfermé seul depuis douze jours en zone d’attente à côté de l’aéroport de Roissy a été libéré ce vendredi 1er avril sur ordre du juge des libertés et de la détention (JLD) du tribunal de Bobigny. La matinée n’a été pour lui qu’une suite de revirements puisqu’il a failli être reconduit dans son pays d’origine aux aurores. Ibrahim Mohamed ne doit sa présence sur le sol français qu’au commandant de bord qui a refusé de le laisser monter dans l’avion.

 

La coordinatrice générale de l’Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers (Anafé), Laure Blondel, qui intervient en zone d’attente, raconte les péripéties rocambolesques vécues par cet enfant. « Nous avons appris au moment de l’audience, prévue aujourd’hui à 11 heures, qu’il avait été présenté par la police aux frontières à l’embarquement d’un vol pour les Comores, alors même que la PAF [police de l'air et des frontières] nous avait assurés qu’il ne serait pas renvoyé avant l’audience du JLD. » « Le commandant ayant refusé de l’emmener, les policiers l’ont conduit au tribunal. L’audience s’est déroulée à huis clos », poursuit-elle.

Le juge, rapporte Laure Blondel, a libéré le mineur en raison de l’absence de garanties de prise en charge en cas d’expulsion aux Comores. La mère d’Ibrahim a donc été entendue. Cette femme justifie en effet l’envoi de son fils chez sa tante, résidant en Île-de-France, par le fait qu’elle-même n’a plus les moyens de subvenir à ses besoins. Le juge a ainsi estimé indu son maintien en rétention. Le procureur a, dans la foulée, décidé de placer l'enfant auprès de ses proches avec lesquels il est reparti du TGI.

Le juge, lors de l'audience, a expliqué sa décision de libération par l’absence de doutes sur les liens de parenté entre Ibrahim et sa tante, qui est venue l'attendre à l'aéroport et lui a rendu visite le temps de sa détention. Doutes qui, selon lui, existaient lors de la première audience du JLD, organisée quatre jours après le début de l'enfermement, et qui justifiaient à ce moment-là, d’après lui, sa privation de liberté.

L’enfant est arrivé en France le 21 mars, avec un document de voyage ne lui appartenant pas. Aussitôt repéré par les services de police, il a été placé en zone d’attente. Selon la Convention internationale des droits de l’enfant, pourtant, les mesures de rétention de mineur non accompagné sont proscrites, sauf, en dernier ressort, si elles sont de nature à le protéger d'un danger. Dans tous les cas, son « intérêt supérieur » doit être recherché.

À la veille du week-end de Pâques, et ses trois jours fériés d’affilée, avocats et militants associatifs ont tiré la sonnette d'alarme. Outre le ministère de l’intérieur, le Défenseur des droits et le Contrôleur général des lieux de privation de liberté ont été saisis. Mais l’enfant ne doit finalement sa libération qu’au commandant de bord, et au juge.

 

 

 

 

Source : https://www.mediapart.fr

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social Ils réagissent
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22