Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 20:20

  

Source : http://reporterre.net

 

 

Les additifs du Roundup sont plus dangereux que sa substance active

2 mars 2016

 

Les co-formulants du pesticides Roundup sont plus dangereux que la matière active elle-même, le glyphosate. C’est ce que montre une étude publiée le 26 février 2016 dans le International Journal of Environmental Research and Public Health. Elle a été réalisée par une équipe de chercheurs de l’université de Caen, de l’Institut de recherche agro-environnementale de Budapest, et du Criigen (Comité de recherche et d’information indépendante sur le génie génétique). Parmi eux, notamment le professeur spécialiste des OGM (souvent associés au Round up) Gilles-Eric Séralini.

Les chercheurs ont testé les co-formulants, c’est-à-dire les ingrédients ajoutés au pesticide glyphosate pour obtenir le désherbant ensuite commercialisé sous le nom de Round up. Les scientifiques ont mis ces substances en contact avec de l’aromatase, une enzyme nécessaire au bon fonctionnement des hormones sexuelles. Résultat : « L’activité de l’aromatase fut significativement diminuée à la fois par les co-formulants seuls et par les formulations, à partir de doses 800 fois inférieures à la dose agricole, tandis que le glyphosate seul ne montrait un tel effet qu’au tiers de cette même dose agricole », observent-ils.

Les effets nocifs de ce pesticide ne seraient donc pas dû uniquement au glyphosate, mais également à ses co-formulants. Cette étude est publiée en plein débat sur la méthode d’homologation des herbicides à base de glyphosate : en France et en Union Européenne, les agences de santé n’ont évalué que la dangerosité de la substance active, sans prendre en compte les autres substances présentes dans le pesticide au final sur le marché. En revanche, le Centre International de recherche sur le cancer avait lui déclaré le glyphosate « cancérogène probable », après l’avoir testé avec ses co-formulants.

- Source : Criigen


Lire aussi : Le glyphosate reconnu comme « probablement cancérigène » par l’OMS

 

 

Source : http://reporterre.net

 

 

                                                                          **************************

 

Source : http://criigen.org

 

 

Les co-formulants des herbicides à base de glyphosate sont des perturbateurs endocriniens !

Lundi 29 Février 2016

 

 

 

/user/image/communiquePicture_586589.pngLe processus d’homologation des herbicides à base de glyphosate est actuellement débattu car leurs formulations commerciales contiennent des co-formulants qui s’avèrent plus toxiques que le glyphosate seul. Nous avons mesuré les effets de perturbateurs endocriniens des co-formulants de six herbicides à base de glyphosate. Pour cela, nous avons mesuré l’activité  de l’aromatase, une enzyme clé pour l’équilibre des hormones sexuelles, dans des cellules placentaires humaines, en utilisant une méthode validée par l’OCDE pour évaluer les perturbateurs endocriniens. L’activité de l’aromatase fut significativement diminuée à la fois par les co-formulants seuls et par les formulations, à partir de doses 800 fois inférieures à la dose agricole, tandis que le glyphosate seul ne montrait un tel effet qu’au tiers de cette même dose agricole. Ce nouvel article, publié dans International Journal of Environmental Research and Public Health, constitue la première démonstration que les effets perturbateurs endocriniens des herbicides à base de glyphosate ne sont pas seulement attribuables au glyphosate, l’ingrédient actif déclaré, mais surtout aux co-formulants.


Ces travaux remettent en cause la définition de la dose journalière admissible (ou DJA), car son calcul repose sur des tests de toxicité du seul ingrédient actif déclaré. Or, le glyphosate n’est jamais utilisé seul, mais avec ses co-formulants. Dès lors, il est crucial que la DJA des pesticides soit déterminée à partir de tests de toxicité réalisés avec les formulations commerciales.

Publié dans International Journal of Environmental Research and Public Health:

Co-Formulants in Glyphosate-Based Herbicides Disrupt Aromatase Activity in Human Cells below Toxic Levels (2016) DOI:10.3390/ijerph13030264


Les auteurs : Nicolas Defarge, Eszter Takács, Verónica Laura Lozano, Robin Mesnage, Joël Spiroux de Vendômois, Gilles-Eric Séralini and András Székács

 

 

 

Source : http://criigen.org

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Alertes- Ce que vous devriez savoir
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22