Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 13:31

 

Source : https://www.mediapart.fr

 

 

Hollande et Taubira: naufrage mode d’emploi

27 janvier 2016 | Par Hubert Huertas
 
 
 

La démission de Christiane Taubira est au gouvernement Valls, et à François Hollande, ce que l’iceberg est à l’histoire du Titanic. On a vu venir l’obstacle, on a cherché à l’éviter, mais le choc politique provoquera sans doute des dommages irréparables.

En fait le bateau coule. Il prend l’eau depuis le début de l’été 2012. Depuis lors, systématiquement, par un curieux entêtement, tous les choix du pouvoir semblent élargir les brèches qu’on cherche à colmater. Ce mercredi, en conseil des ministres, le président de la République a ainsi parlé de « cohérence forte » pour justifier le départ de la ministre de la justice, et la nomination à sa place d’un spécialiste de la police et du renseignement. Cette « cohérence » a tout de même un parfum de solitude. D’exclusion en exclusion, aucune tête ne dépasse plus. La troupe se réduit à un homme seul, le soldat Valls, et ça fait peu pour une armée.

 

Quel chemin depuis mai 2012 !

L’élection de François Hollande n’a pas été triomphale, ni exempte de doutes et de ressentiments, mais le rejet de Nicolas Sarkozy ayant soudé les électeurs, le nouvel élu avait mobilisé au second tour une bonne partie des votes en faveur de Jean-Luc Mélenchon, et rassemblé les forces issues du premier tour de la primaire socialiste : les 30,42 % de Martine Aubry, les 17 % d’Arnaud Montebourg, les 7 % de Ségolène Royal et les 5,5 % de Manuel Valls. Depuis lors, l’histoire du quinquennat raconte le détricotage progressif de cette diversité turbulente au profit d’une majorité réduite à l’os.

L’une des premières expressions employées par le président Hollande, à qui la droite et la presse reprochaient ses hésitations, fut de « tenir le cap »… Un « cap » à l’opposé de l’élan de sa campagne. Le pacte européen de stabilité devait être amendé, il fut signé. La TVA sociale devait être démantelée, elle fut mise au programme. Une grande réforme fiscale devait introduire plus de justice, et plus d’efficacité, elle fut laissée dans les placards au profit d’un alourdissement pour les ménages, et d’un allègement de cotisations sociales en direction des entreprises. Le CICE, le crédit impôt pour la compétitivité et pour l’emploi, engagea vingt milliards d’euros de dépenses au moment où l’Europe exigeait des économies...

Le contre-cap ainsi fixé, Hollande ne changera plus d’idée. La conviction du président, opposée à celle du candidat, c’était que le chômage se réduirait mécaniquement avec « la baisse des charges », d’où la fameuse promesse sur l’inversion de la courbe.

C’est alors que s’est installé le principe du qui perd gagne, qui nous conduit tout droit au départ de Taubira. Il consiste à penser que les échecs sont des promesses à condition d’être aggravés.

Cette certitude vaut à la fois pour le domaine économique, le domaine politique et le domaine électoral. Elle a frappé le 31 janvier 2013, avec l’annonce du Pacte de responsabilité et de solidarité, lors des vœux du nouvel an. Puisque nous étions en panne il fallait accélérer : la courbe du chômage ne s’étant pas inversée, et le patronat n’ayant pas créé les emplois promis, l’État devait doubler la mise en programmant 40 milliards d’allègement, au lieu de 20…

La gauche alternative avait déjà coupé les ponts, et le malaise s’est incrusté au PS. Les frondeurs protestaient sur le budget, en réclamant des comptes au Medef, et des efforts pour les ménages. Jean-Marc Ayrault les écoutait, écartelé entre fidélité politique et solidarité gouvernementale. Les municipales ayant tourné au désastre, il fut remplacé par Manuel Valls, l’homme qui symbolisait sans état d’âme la politique qui venait d’être sanctionnée…

Valls promit de ramener la cohérence sur le navire gouvernemental. D’en finir avec les couacs. Il obtint tout le contraire, avec une mutinerie l’été suivant. Cette absence d’autorité lui serait-elle reprochée ? Non ! Selon le principe du qui perd gagne, elle fut au contraire récompensée. Montebourg, Hamon et Filippetti partis, Macron mis sur orbite, jamais la ligne pourtant minoritaire de l’homme de Matignon ne devint aussi majoritaire.

Même les résultats électoraux n’ont pas changé l’étrange équation du qui perd gagne. L’adoption décomplexée des mesures et du vocabulaire de la droite par le premier ministre, puis par le jeune ministre de l’économie, n’a provoqué aucun sursaut électoral aux départementales, et pas grand-chose aux régionales si ce n’est la montée de l’extrême droite. Mais peu importe, puisqu’il fallait « tenir le cap ».

En 2015, tout allant de plus en plus mal dans la pire des conjonctures, le président de la République a donc saisi au vol le climat d’union né de l’horreur des attentats pour tout dilapider. Ses emprunts économique et sociétaux à l’idéologie de la droite n’ayant pas suffi, il a dégainé sa mesure de déchéance qui s’inspire des extrêmes du camp d’en face.

Le résultat est là. Le dernier symbole gouvernemental de la gauche claque la porte avec fracas, comme une gifle, même si l’aura de Taubira a pâli ces derniers temps. C’est un revers très grave pour l’Élysée et Matignon, à quatorze mois de la présidentielle. Mais puisque tout s’arrange dès lors que tout empire, Hollande doit penser qu’il ne pourra pas perdre en 2017 : encore un effort effectivement, et, sauf participation à la primaire à droite, sa candidature ne sera plus envisageable.

 

 

 

Source : https://www.mediapart.fr

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22