Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 21:38

 

Source : http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/fermeture-vaches-971.html

 

 

cyberaction : Fermeture des 1000 vaches


 

 

cyberaction mise en ligne le mardi 9 juin 2015

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Ministre de l'Agriculture
En soutien à Inculpés de la Confédération Paysanne


Elle prendra fin le : jeudi 31 décembre 2015

 

 

Après des condamnations injustes et bâclées le 28 octobre, la Confédération paysanne a décidé de faire appel. Des actions syndicales n'ont pas à être sanctionnées pénalement ! Les militants de la Conf' ont agi pour l'avenir de tous, contre la disparition des paysans, la précarisation générale, la destruction de l'environnement et la dégradation de notre alimentation !

A une semaine du procès, gros retournement de situation aux 1000 vaches !
Le témoignage accablant d'un ex salarié de l'usine des 1000 vaches atteste de conditions de travail désastreuses, d'un état sanitaire du troupeau catastrophique et surtout de la présence de plus de 720 vaches laitières sur site (alors qu'ils ne sont autorisés à en avoir que 500) ! Chiffre confirmé par Ramery lui même !
La Confédération paysanne écrit une lettre ouverte au ministre de l'agriculture pour lui demander sa fermeture immédiate.

17 juin, Amiens

Plus d'infos

Nous pouvons faire le choix d'une agriculture paysanne, respectueuse des hommes et de l'environnement dans des territoires vivants, garante d'une alimentation de qualité pour tous et seule capable de « refroidir » le climat. Nous devons avoir la possibilité de défendre un avenir commun dans une société plus juste.

Alors que les atteintes à la liberté syndicale s'intensifient, et parce que la lutte contre l'industrialisation de l'agriculture est juste et s'inscrit dans la mobilisation grandissante contre les accords de libre-échange et le changement climatique, nous devons nous retrouver en masse le
17 juin à Amiens, pour soutenir les neuf militants de la Conf' !


LETTRE OUVERTE

Monsieur le ministre,
Nous avons lu, comme vous, dans la presse d'hier le témoignage d'un salarié de l'usine des 1000 vaches confirmé par Michel Ramery, son promoteur, qui affirme sans scrupules qu'il y a plus de 700 vaches alors que l'autorisation d'exploiter n'est que de 500 !

Vous qui n'avez de cesse de nous dire que « quel que soit le projet, il y a application des règles, de toutes les règles », vous nous voyez sidérés devant l'arrogance dont il fait preuve, revendiquant le non-respect de la loi ! Déjà, en septembre dernier, lors de l'arrivée des vaches, nous n'avions pu que constater la capacité de vos services décentralisés dans la Somme à « régulariser les irrégularités ».

Il y a donc 700 vaches au lieu de 500 dans cette usine. Monsieur le ministre, nous paysans savons bien que l'administration connait en permanence le nombre d'animaux que nous avons sur nos fermes. Toutes les naissances et mortalités, ainsi que les entrées et sorties, doivent être impérativement déclarées sous huitaine à l'administration. En est-il autrement quand on est la 349e fortune de France ? Alors que nous avions salué votre volonté d'imposer une enquête publique pour la demande d'agrandissement du troupeau à 880 vaches, il semble que Michel Ramery n'ait besoin ni d'enquête publique, ni d'autorisation !

De la même manière, selon ce témoignage, les conditions d'élevage sont catastrophiques. Euthanasie sans vétérinaires, absence de soins et de nettoyage… C'est donc cela la ferme modèle ?

La ferme-usine des 1000 vaches gravite dans un autre monde, bien loin de la réalité des paysans. Là où, chaque jour, des éleveurs vont travailler auprès de leurs animaux, ici ils sont quelques salariés, ouvriers à la chaîne sur un roto de traite. Paysan, c'est un métier, ce sont des savoir-faire, et voilà une nouvelle démonstration que l'élevage ne peut se passer de paysans !

Monsieur le ministre, vous ne pouvez désormais plus nier l'évidence : l'industrialisation de l'agriculture conduit à des dérives inacceptables à tous points de vue. Ses promoteurs s'enrichissent sur des règles faites pour des fermes, pas pour des usines. Désormais, il est de votre devoir d'agir pour mettre fin à cette dérive, aux 1000 vaches et ailleurs. Cette usine doit fermer, et la réglementation doit empêcher d'autres usines de se développer.

Monsieur le ministre, vous ne pouvez plus fermer les yeux, il faut agir.



Aux Mille vaches : « Ils m’ont traité comme un chien et ils maltraitent les vaches »
http://www.reporterre.net/Aux-Mille-vaches-Ils-m-ont-traite-comme-un-chien-et-ils-maltraitent-les-vaches  

La ferme-usine de Drucat compte plus de vaches qu’autorisé. La Préfecture enquête
http://www.reporterre.net/La-ferme-usine-de-Drucat-compte-plus-de-vaches-qu-autorise-La-Prefecture  

Rappel cyber action : Pour les paysans contre les 1000 vaches
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/paysans-vaches-793.html  

En savoir plus sur la manifestation du 17 juin
http://www.confederationpaysanne.fr/gen_article.php?id=3528  

 

 

 

*Pour signer la pétition, cliquer  ici

 

 

 

Source : http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/fermeture-vaches-971.html

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22